octobre 17, 2019

BAC : Sud Éducation Lorraine dénonce des pressions sur les correcteurs

NANCY-METZ. Après la polémique née des professeurs d'Orléans-Tours invités à noter sur 24 au lieu de 20 les copies du baccalauréat, le syndicat Sud Éducation Lorraine s'élève à son tour contre des pressions hiérarchiques exercées sur les correcteurs.

ecole

Alors que les copies du Baccalauréat sont en cours de correction, le syndicat Sud Éducation Lorraine dans un communiqué s'offusque de pressions exercées sur les correcteurs de l'académie Nancy-Metz "pour qu’ils augmentent leurs moyennes "annonçant même que " l’objectif des plus de 80% de réussite sera atteint ".

La raison est simple selon le syndicat " il faut montrer que tout va bien " même si " cette supercherie masque mal la dégradation des conditions d’apprentissage, conséquence des nombreuses suppressions de postes et aggravée par la réforme des lycées. "

Pour étayer ces déclarations, plusieurs exemples sont donnés par le syndicat dans l'académie Nancy-Metz comme en sciences SVT et physique-chimie où " l'inspection demande aux correcteurs de saisir leurs notes toutes les 10 copies. Dès que le correcteur indique une moyenne inférieure à l'objectif académique, l'inspecteur lui envoie un message pour qu'il revoie sa correction." 

En français et en histoire-géographie, " il est demandé qu'aucun collègue (quelle que soit la qualité de son lot de copies) ne soit en dessous de l'objectif académique. En réunion dite d'harmonisation, les correcteurs dont la moyenne est trop basse doivent rester en présence de l’inspecteur pour remonter les notes des copies les plus faibles."

Dans les faits, selon un témoignage que nous avons recueilli mardi auprès d'un enseignant d'histoire géographie d’un lycée nancéien et correcteur du baccalauréat  " ces pratiques ont toujours existé, cette année les copies d'histoire-géographie sont moins bonnes que l'an dernier et pourtant les notes resteront globalement les mêmes " observe ce professeur lors de notre interview.  Cette année il y avait un sujet sur le développement durable, un sujet compliqué à corriger en raison des nombreuses interprétations possibles " Les inspecteurs nous ont demandé de valider toutes les interprétations."

Des pratiques condamnées fermement par le syndicat qui exige " que les efforts soient portés sur une amélioration des conditions d’apprentissage, non sur un maquillage absurde des résultats pour faire croire que tout va bien dans un contexte où collègues, établissements, académies, pays de l’OCDE sont mis en concurrence." 

Ci-dessous le tract de SUD Education Lorraine sur le Bac 2013.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV