août 25, 2019

Filippetti veut aider les libraires et lutter contre le "dumping" d'Amazon

LIVRES. Le secteur du livre se trouve aujourd’hui dans une situation économique compliquée et doit s’adapter à des évolutions dues notamment à l’essor de l’internet. Mardi, lors d'un discours, la ministre de la Culture et de la Communication a déclaré vouloir aider les libraires et lutter contre le "dumping" du site d'achat en ligne amazon.

 livresurlaplace2012b
Aurélie Filipetti , Amélie Nothomb, André Rossinot lors de l'inauguration du livre sur la place 2012 - Photo archive crédit photo ici-c-nancy.fr©

Les temps sont durs pour les libraires et ce n'est pas à Nancy que les professionnels du livre diront le contraire, il y a quelques semaines la Librairie Stanislas fermait définitivement ses portes, le sujet est donc sensible !  Mardi, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture s’est adressé une nouvelle fois aux libraires lors des 2es Rencontres nationales de la librairie organisées par le Syndicat de la librairie française (SLF) à Bordeaux pour réaffirmer sa volonté de venir en aide au secteur du livre.
Déjà, le 25 mars, au Salon du livre, Aurélie Filippetti avait dévoilé quelques aides et mesures d'un plan en faveur des librairies indépendantes :avec la mise en place d'un médiateur du livre et la création d'un fonds d'avance de trésorerie de 5 millions d'euros destiné aux libraires.
Une nouvelle aide de neuf millions devrait voir le jour,  sept millions d'euros mis en place par les éditeurs et une nouvelle enveloppe de deux millions pour venir en aide aux libraires débloquée par le Ministère de la Culture. La somme aura pour objectif de soutenir la « modernisation des librairies » et « la vente en ligne des libraires indépendant français », a souligné Aurélie Filippetti. Cet « effort sans précédent en faveur du livre et de la lecture » est indispensable « car sans les librairies indépendantes, a encore déclaré Aurélie Filippetti, c'est l'ensemble de l'écosystème du livre qui serait atteint dans sa diversité, il y aurait moins d'éditeurs et d'auteurs, moins de choix pour le lecteur et moins de lien social dans les villes », a souligné la Ministre...


Les sept millions d'euros du plan d'aide annoncé par le Syndicat national de l'édition (SNE) seront collectés parmi les éditeurs au moment de la baisse de la TVA sur le livre de 5,5% à 5% donc sur l'exercice 2014. Soulignant « cet effort interprofessionnel remarquable », Aurélie Filippetti a dit avoir « bien entendu que ces contributions seront volontaires ». Elle sera néanmoins « attentive à ce que le niveau des contributions soit à la hauteur des objectifs […] Si tel n'était pas le cas, il reviendra au Gouvernement de la rendre obligatoire par la loi».

Lire notre article : fermeture de la Librairie Stanislas, Rossinot réagit

Lire notre article : Nancy et Metz dans le Top 20 des villes amatrices de lecture (Amazon)

DUMPING

Aurélie Filippetti a affirmé également que « le secteur du livre et de la lecture est concurrencé par certains sites utilisant toutes les possibilités pour s'introduire sur le marché du livre français et européen » et le comportement « destructeur pour les libraires » du site de vente en ligne Amazon « qui, par des pratiques de dumping, casse les prix pour ensuite pénétrer sur les marchés et enfin faire remonter les prix, une fois en situation de quasi monopole. » Aussi la Ministre a dit réfléchir « à l'interdiction de cumuler la gratuité des frais de port et la réduction des 5% », sur le prix des livres.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV