août 23, 2019

La CGT 54 attaque le front national

Nancy- Alors que Florian Philippot, vice-président du FN sera de passage à Nancy samedi 18 mai, la CGT 54 attaque le parti de Marine Le Pen...

manifestationImage d'archive crédit photo ici-c-nancy.fr

 

 

Samedi 18 mai, Florian Philippot se rendra à Nancy afin de lancer les municipales de 2014 et ainsi soutenir le jeune candidat Pierre Ducarne qui sera le candidat frontiste pour la cité Ducale. Inquiète des résultats politiques du FN en Lorraine notamment dans le Mussipontain, la CGT 54 décide par la même occasion d'attaquer le mouvement de Marine Le Pen par le biais d'un communiqué. Ainsi selon le syndicat le FN " derrière un discours prétendument social (veut) mettre en place des solutions libérales. Qu’il s’agisse de son programme économique, de sa défense de l’élitisme contre la démocratie d’une école pour tous, de sa vision de la justice qui réhabiliterait, sous réserve de référendum, la peine de mort… c’est bien un programme antisocial et liberticide que développe le FN." La CGT déplore la banalisation du FN " considéré par de trop nombreux salariés comme un parti comme les autres " et dénonce la nouvelle stratégie du parti frontiste "qui vise aujourd’hui le soutien des ouvriers, des employés, des fonctionnaires les plus touchés par la crise. "

Dans ce communiqué, la CGT tient à rappeler certains points du programme du FN qui est " contre la retraite à 60 ans et défend le chacun pour soi en prônant des retraites par capitalisation " accusant le parti d'extrême droite de ne proposer " aucune modification réelle des politiques économiques qui améliorerait la vie des gens." Selon le syndicat le front national " veut favoriser le recours au congé parental prolongé, disposition visant en réalité à maintenir les femmes au foyer. Il propose aussi un référendum visant à remettre en cause le droit à l’avortement. Il prône le déremboursement de l’interruption volontaire de grossesse. " La CGT 54 estime que ces réponses " guidées par la colère nous précipiteraient dans une impasse économique et sociale."

  

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV