juin 25, 2019

Le Parlement des Enfants : « un bel apprentissage de la citoyenneté » (Khirouni)

Nancy. Dans le cadre de l'opération le parlement des enfants, quatre propositions de loi des classes participantes ont été retenues par le jury constitué de membres de l'assemblée nationale, de l'Education Nationale et de l'AEFE. Chaynesse Khirouni, députée de la 1e circonscription de Meurthe-et-Moselle a pris part au vote et a siégé dans le jury national.

senatPhoto © Assemblée nationale 

Lundi 13 mai 2013, Chaynesse Khirouni présidait le Jury national du 18e Parlement des enfants, chargé de retenir les quatre propositions de loi qui seront débattues et votées par les 577 délégués juniors le 8 juin prochain. Parmi les élèves de classes de CM2, 577 délégués élus par leurs camarades et chargés de représenter dans l’hémicycle leurs écoles, parmi celles-ci 21 classes de Lorraine ont planché sur des propositions de lois dont six classes de Meurthe-et-Moselle, celles de Nancy (École Clémenceau), Vandoeuvre-lès-Nancy (École du Charmois), Piennes (École Albert Camus), Lunéville (École Hubert Monnais), Domgermain et Montenoy, mais aussi deux classes de Meuse, neuf classes de Moselle et quatre des Vosges.

À cette occasion une classe de CM2 par circonscription a pu réfléchir et rédiger une proposition de loi relative aux grands principes contenus dans la devise officielle de la République française et à leur application dans la vie quotidienne, notamment sur les questions telles que l'articulation des libertés individuelles et de la vie en société, respect d’autrui et de ses choix, mais aussi l'égalité filles-garçons ainsi qu’hommes-femmes, la lutte contre les discriminations et pour finir la notion du vivre ensemble dans une communauté nationale et européenne, avec l'accueil de la diversité des cultures et approfondissement de la solidarité nationale. Autant de principes et de thématiques pour « un bel apprentissage de la citoyenneté » s'est enthousiasmée Chaynesse Khirouni dans un communiqué.

Au cours d'une réunion ce lundi, les députés et membres de l'éducation nationale ont examiné les 49 propositions de loi sélectionnées par des jurys académiques qui ont retenu pour chacune des 31 académies une proposition de loi, auxquelles s’ajoutent les 18 propositions de loi élaborées par les classes des collectivités d’outre-mer, de Nouvelle-Calédonie et des Français établis hors de France. Quatre propositions de loi ont été retenues à l’issue des délibérations.

  • Proposition de loi de l’école primaire Michel de la Fournière à Orléans (Académie Orléans-Tours) visant à assurer la représentation des enfants au sein de l’école, en instituant les conseils de délégués et la représentation des élèves aux conseils d’écoles.
  • Proposition de loi de l’école élémentaire à Chappes (Académie de Reims) visant à créer dans chaque commune un passeport civique du jeune citoyen et consacrant trois actions annuelles de solidarité.
  • Proposition de loi du groupe scolaire Teina-Mahu à Tubuai (Polynésie française) visant à prévenir les faits de violence et de discrimination au sein des établissements scolaires et d’aider les élèves qui en sont victimes.
  • Proposition de loi de l’école Paul Verlaine (Tunisie) visant à sensibiliser les élèves sur les principes de l’égalité des filles et des garçons.

Ces quatre propositions de loi seront mises en ligne sur le site www.parlementdesenfants.fr et consultables par les 577 classes qui en débattront d’ici le samedi 8 juin 2013, jour du 18e Parlement des enfants.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV