juin 18, 2019

Les inspecteurs du permis de conduire en grève

NANCY-METZ. La grève des inspecteurs du permis de conduire, prévue toute la semaine prochaine, a été maintenue par les syndicats Snica-FO et SNPTAS-CGT après l’échec de négociations ce mercredi avec l’administration. En Lorraine, les inspecteurs devraient suivre massivement le mouvement pour protester contre la plus importante réforme du permis, les auto-écoles s'attendent à des perturbations.

Nancy, Metz, Epinal, Sarreguemines, Bar-le-Duc / Société
autoecole
Une auto-école du Pays Sel et Vermois, à une dizaine de kilomètres de Nancy - crédit photo CER Varangéville

 

Le 14 janvier dernier près de 82 % des cadres du permis de conduire avaient déjà fait grève pour dénoncer « le désordre » engendré par la réforme « bâclée » du permis de conduire. Du côté des cadres, le mouvement ne sera pas reconduit, car les propositions du délégué interministériel à la Sécurité routière ont satisfait ces derniers grâce à une prime exceptionnelle de 600 €. 

Les inspecteurs au permis de conduire sont en colère et le font savoir, dès ce lundi 21 janvier, les syndicats prédisent des perturbations « massives et durables » dans les auto-écoles, lors d'un mouvement de protestation contre la plus importante réforme du permis de conduire, qui doit entrer en vigueur aujourd'hui. Les syndicats regrettent notamment les conditions de formation des inspecteurs pour la mise en œuvre de cette réforme, leurs conditions de travail et surtout le manque de moyens, les nouveaux examens du permis devraient débuter sans le matériel prévu... Le syndicat SNICA-Fo dénonce dans un communiqué une « formation trop courte et lacunaire  » des inspecteurs et une réforme pas assez travaillée « la DSCR se montre incapable de prendre des mesures adaptées, que ce soit en termes de formation complémentaire pratique, de diminution d'unités, de journée en double...etc. Elle se contente de bricoler… » concluant que « de mémoire d'inspecteur, on n'a jamais vu une telle incompétence et un tel amateurisme dans la mise en place de nouvelles épreuves. L’administration doit en tirer les leçons ». Outre le passage de la fameuse feuille rose à un format carte de crédit plastifié avec puce électronique, à partir de septembre, la réforme introduit à partir ce ce samedi six nouvelles catégories pour le permis poids lourds, de nouveaux examens pour le permis moto, et un changement des procédures d’évaluation pour les permis moto et poids lourds.

Les auto-écoles subiront le mouvement

Pour le moment dans les auto-écoles plane le spectre des examens annulés, même si l’on comprend les revendications des inspecteurs au permis de conduire dont les journées de travail bien remplies évoluent du lundi au vendredi et parfois même le samedi « l'examen de conduite c'est 12 permis par jours, 7 le matin et 5 l'après-midi », explique la gérante de l'auto-école CER de Varangéville située à une dizaine de kilomètres de Nancy. Dans cette auto-école, la directrice ignore encore à ce jour si les examens du passage au permis de conduire programmés le 23 janvier seront annulés, mais la jeune femme sait déjà qu'elle fera de son mieux pour replacer chacun des candidats et leur éviter une attente comprise entre un et plusieurs mois d'attente « il m'arrive de décaler tous certains élèves de façon à ce que le report de la grève soit moins long pour les élèves touchés ». 

En France chaque année, près 1,35 million de personnes tentent de passer le permis, avec un taux de réussite de 57 %. Les délais d'attente pour passer l'examen peuvent atteindre 6 mois. 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV