Imprimer cette page

MÉTÉO | Une année 2012 «assez proche de la normale»

MÉTÉO. Qu'il s'agisse des températures, des précipitations ou de l'ensoleillement, l'année 2012 sur la France s'annonce selon MétéoFrance "assez proche de la normale" .

eoliennecpicicnancyFR
Le mois de mars 2012 figure parmi les mois de mars les plus ensoleillés depuis 1950. Proche de la moyenne sur le pourtour méditerranéen, la durée d'ensoleillement a été très supérieure à celle-ci sur le reste de la France, excédentaire de plus de 50% sur un large quart nord-est et sur le sud de la Bretagne - crédit photo ici-c-nancy.fr

Le bilan provisoire établi ce vendredi par Météo France détaille mois par mois les conditions météorologiques de nos régions. Un bilan contrasté et qualifié par l'organisme de "légèrement inférieure à la normale* sur le quart nord-ouest du pays avec une "température moyenne supérieure dans le Sud-Est, en Corse, ainsi qu'en Alsace et en Lorraine". Ce contraste géographique est encore plus marqué en ce qui concerne les températures maximales. Seuls les mois de février, avril et juillet ont été plus froids que la normale. Néanmoins, la température moyenne annuelle en 2012 est proche de la normale.

En 2012 "la pluviométrie est marquée par de fortes disparités régionales". Globalement déficitaires dans le Sud-Ouest et le Languedoc-Roussillon, les cumuls de précipitations sont excédentaires sur le Nord - Pas-de-Calais, le Maine-et-Loire, la Mayenne et la Sarthe. Cumulée sur l'ensemble du pays, la quantité d'eau recueillie est toutefois conforme à la valeur moyenne. La durée d'insolation annuelle est proche de la normale sur l'ensemble de la France.

"Plusieurs évènements remarquables se sont produits en 2012" note l'organisme à commencer par "une vague de froid exceptionnelle a touché l'ensemble du pays début février" , la première quinzaine de février "la France a connu une vague de froid exceptionnelle" avec une "température moyennée sur le pays et l'ensemble du mois inférieure de 3.8 °C à la normale" positionnant ce mois de février au quatrième rang des mois de février les plus froids depuis 1950. Il faut remonter à février 1986 pour trouver un mois de février aussi froid en France !

La France a connu du 15 au 21 août une importante vague de chaleur, remarquable par son caractère tardif et "deux tempêtes se sont succédé sur les régions méditerranéennes fin octobre" avec des rafales supérieures à 120 km/h et une pointe à 184 km/h enregistrée le 28 octobre au sémaphore du Bec de l’Aigle (Bouches-du-Rhône).

Quelques événements météorologiques à retenir en 2012

> Janvier. Janvier 2012 a débuté dans une douceur remarquable avec le Nouvel An le plus chaud depuis 1947.  Le pays a connu ensuite un mois de janvier globalement doux et sec, le froid ne s'installant qu'en toute fin de mois. De ce fait, la température moyennée sur la France a été supérieure de 1,3 °C à la normale.

> Février. Du 1er au 13 février, la France a connu une vague de froid exceptionnelle. De ce fait, la température moyennée sur le pays et l'ensemble du mois a été inférieure de 3.8 °C à la normale, positionnant ce mois de février au quatrième rang des mois de février les plus froids depuis 1950. Il faut remonter à février 1986 pour trouver un mois de février aussi froid en France.

> Mars. Le mois de mars a été chaud sur l'ensemble de la France avec une température moyenne mensuelle supérieure de 1.8 °C à la normale. Ces anomalies chaudes ont été plus marquées sur la moitié est du pays. Elles ont atteint 2.6 °C sur le Nord-Est.Le mois de mars 2012 figure parmi les mois de mars les plus ensoleillés depuis 1950. Proche de la moyenne sur le pourtour méditerranéen, la durée d'ensoleillement a été très supérieure à celle-ci sur le reste de la France, excédentaire de plus de 50% sur un large quart nord-est et sur le sud de la Bretagne.

> Mai. Sur l'ensemble du mois, la température moyenne sur la France a été supérieure à la normale, la dépassant de 0.8 °C. Plus chaude que la normale de l'Aquitaine au Nord-Est, elle est relativement conforme à celle-ci sur les régions du nord-ouest et du sud-est du pays. Les précipitations ont été particulièrement contrastées d'une région à l'autre. Les cumuls de pluie ont été excédentaires de la Lorraine au sud de la Champagne et à la Bourgogne, du Bassin parisien à l'Anjou, sur le Massif central et le nord de Midi-Pyrénées, ainsi que sur la Provence et la Corse. En revanche, les précipitations ont été déficitaires sur le Nord-Ouest, du sud de la Bretagne à l'Aquitaine ainsi que sur le Roussillon. On se souviendra des pluies diluviennes qui avaient frappé le Grand Nancy et des pluies torrentielles, en quelques heures ce sont jusqu'à 120 mm d'eau qui sont tombées sur le territoire du Grand Nancy.

> Juin. Moyennée sur l'ensemble du territoire et sur le mois, la température a été supérieure de 0,6 °C à la normale. Toutefois, le pays a été coupé en deux avec des températures plutôt fraîches pour la saison sur le Nord-Ouest, et relativement chaudes sur le Sud-Est.

Août. La France a connu du 15 au 21 août une importante vague de chaleur, remarquable par son caractère tardif. Moyennée sur la France et l'ensemble du mois, la température a été supérieure de 1.3 °C à la normale. Cet écart a été toutefois moins marqué sur le nord-ouest de l'Hexagone tandis qu'il a été plus important sur le Sud.

> Décembre. Débuté fraîchement, le mois de décembre a connu ensuite des températures particulièrement douces sur l’ensemble du pays. Moyennée sur la France et sur l’ensemble du mois, l’anomalie de température est proche de 1 °C. Très déficitaire en Corse et en Languedoc-Roussillon, la pluviométrie a été globalement excédentaire sur la moitié nord de la France, les Alpes et le nord de l’Aquitaine. La Provence, la Lorraine ainsi que Midi-Pyrénées  présentent quant à elles des cumuls de pluies proches de la normale. Moyennée sur la France, la quantité d’eau recueillie est excédentaire de plus de 30 %. 
Globalement déficitaire dans le quart nord-est du pays ainsi que sur le nord des Alpes et du Limousin au nord de Midi-Pyrénées, l’ensoleillement est proche voire légèrement supérieur à la moyenne partout ailleurs.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)