avril 20, 2019

Manuel Valls annonce le retour du matricule sur les uniformes de Police

Police - Après un projet de récépissé pour lutter contre les contrôles de police abusifs avorté par le gouvernement, Manuel Valls, Ministre de l'Intérieur s'est prononcé pour le retour d'un élément d'identification sur l'uniforme des forces de l'ordre : le matricule visible qui avait disparu en 1984.

police3

La solution alternative au récépissé proposée par Manuel Valls a été confirmée ce mercredi sur les ondes de France Inter : "les policiers porteront un élément d'identification, sur leur uniforme ou sur leur brassard, bref le retour du matricule, parce qu'on a besoin de cet élément d'identification" avant d'ajouter que pour que la police "soit plus efficace sur le terrain, elle doit être en confiance, elle doit être respectée", et par conséquent  "elle doit être elle-même respectueuse du citoyen".

Le Ministre de l'Intérieur a ainsi affirmé l'importance de "changer la nature des contrôles d'identité" et dévoilé des actions en cours notamment sur la révision du code de déontologie, une nouvelle circulaire concernant les règles en matière d'intervention et de contrôles d'identité devrait voir le jour. 

Les réactions n'ont pas tardé, les associations de lutte contre les discriminations ont dénoncé ce mercredi un "recul" estimant que le port du matricule ne résolvait pas les contrôles aux faciès, ils réclament à nouveau la mise en place d’un "récépissé". Pour Jean-Claude Delage, secrétaire général du syndicat de police Alliance Police nationale, cette décision va stigmatiser un peu plus la police : " Entre l'inspection générale de la police nationale (IGPN), l'inspection générale des services (IGS), les magistrats, le défenseur des droits et notre propre hiérarchie, la police française est certainement la plus surveillée au monde! "

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV