octobre 22, 2019

ArcelorMittal : le gouvernement "exige" un investissement massif

INDUSTRIE — Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg a rencontré ce jeudi 27 septembre à Florange (Moselle) les salariés de l'aciérie ArcelorMittal confirmant les intentions de fermeture des hauts fourneaux du groupe sidérurgique. 

florangency
Arnaud Montebourg .Crédit photo DR

 

En déplacement à Florange sur le site menacé d’ArcelorMittal, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg  a confirmé au terme d'une réunion avec l'intersyndicale d'Arcelor Mittal de Florange que le groupe souhaitait fermer les hauts fourneaux de Florange. Face aux salariés, le ministre il a, par ailleurs déclaré  : "Le gouvernement ne veut pas se retrouver à gérer un plan social de plus. Nous demandons à ArcelorMittal d'autoriser la reprise là où il décidera de quitter les lieux. C'est une solution qui est pour l'instant sur la table."

"ArcelorMittal portera seul la lourde responsabilité de l'avenir de Florange", a ajouté le ministre, qui a poursuivi : "Le projet de loi qui autorise la reprise d'un site industriel par décision de justice est prêt, rédigé et peut être discuté à l'Assemblée à tout moment."

A la fin de son discours devant les salariés, Arnaud Montebourg est reparti sous les sifflets.

Selon le ministre du Redressement productif, le site doit pouvoir faire l'objet d'une reprise. Le gouvernement se tient prêt à rechercher un opérateur sérieux pour reprendre les activités, a-t-il assuré. Arnaud Montebourg a estimé qu'"(il) n'était pas venu faire des promesse" car "c'est un bras de fer qui s'engage avec une multinationale de l'acier".

Le gouvernement français "exige" du groupe sidérurgique ArcelorMittal qu'il investisse 150 millions d'euros sur son site de Florange, et ce quelle que soit sa décision quant à son avenir, a déclaré jeudi sur place le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

La direction d'ArcelorMittal dira lundi lors d'un CCE à Saint-Denis (région parisienne) "ce qu'il a finalement décidé après ce mois de bras de fer, il en prendra seul la lourde responsabilité", a assuré le ministre après une rencontre avec les syndicalistes. 

Jean-Pierre Masseret satisfait de cette visite

Suite à la visite d’Arnaud Montebourg auprès des salariés d’Arcelor Mittal, le Président du Conseil Régional de Lorraine a déclaré dans un communiqué : "Arnaud Montebourg et le Gouvernement sont résolus à amener le groupe Mittal à respecter les sidérurgistes lorrains et à garantir les emplois. Le combat sera très difficile. Pour le gagner, il faut que les armes politiques et juridiques soient efficaces. L’unité des salariés et des forces politiques lorraines est d’abord nécessaire."

Selon le Président : " Le projet de loi doit être musclé pour conduire la manœuvre jusqu’au bout et permettre une participation publique aux côtés du repreneur intéressé par l’ensemble du site. Sur ce point, les parlementaires auront leur mot à dire et devront prendre des initiatives pertinentes."

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le jeudi, 27 septembre 2012 19:03

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV