novembre 21, 2018

Noël 2018 : les industriels du jouet se disent confiants

Photo d'illustration - DR Photo d'illustration - DR
Période cruciale pour l'industrie du jouet, la période de Noel représente près de 60% du chiffre d’affaires du marché total annuel. Avec une demande du consommateur restée stable, la Fédération française des industries Jouet-Puériculture (FJP) se dit confiante cette année. 

Les différentes mesures du gouvernement prises sur la fiscalité avec notamment la baisse successive des cotisations salariales et de la taxe d’habitation devraient avoir un impact positif sur le pouvoir d’achat des ménages français, assure la Fédération française des industries Jouet-Puériculture (FJP) dans son dernier communiqué. C'est donc tout naturellement que l’ensemble de la filière Jouet a les yeux rivés sur les prochains mois et voudrait bien tirer son épingle du jeu.

Il faut dire que cette période est cruciale pour l'industrie du jouet. Si le premier semestre ne compte que pour 30% des ventes annuelles de jeux et jouets, les mois d’octobre, novembre et décembre sont décisifs pour le secteur. Le 4ème trimestre représente ainsi près de 60% du chiffre d’affaires du marché total et le mois de décembre, à lui seul, représente 1/3 des ventes.

Plus globalement, la France se positionne comme le 5 ème acteur du marché mondial et 2 ème acteur du marché européen du Jouet avec un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros et 239 millions de jouets vendus pour l’exercice 2017. "Ce classement confère au jouet un statut incontournable dans la consommation des ménages français", commente la FJP.

Concernant les dépenses annuelles, elles étaient, par enfant âgés entre 0 et 14 ans de 258 € en 2017 versus 248 € en 2016 ( NPD Panel Consommateurs 2017). Parmi toutes les dépenses liées aux fêtes de fin d’année, la dernière chose à laquelle les ménages déclarent vouloir diminuer c’est le budget des cadeaux de Noël des enfants : 68% des enfants de 3-11 ans ont reçu au moins 5 jeux/jouets à Noël et 75% des parents ont déclaré avoir dépensé autant ou plus en 2017 qu’en 2016 (Source : baromètre IDM et FJP de mars 2018)

"Un consommateur omnicanal malin et bien informé" analyse la FJP

La période de Noël impulse de nouveaux moyens de consommation pour profiter de bonnes affaires et tirer profit des atouts du magasin et d’Internet. Désireux de vivre une expérience unique sur le point de vente et de recueillir des conseils utiles, il saisit les opportunités des services proposés par le web pour optimiser ses achats (click and collect, e-réservation, livraison offerte, chat avec une communauté, etc.).

L’année dernière, 1 parent sur 2 a utilisé la livraison à domicile dans le cadre de ses achats de jeux et jouets.

Pour 47% des parents, la rédaction de la liste au Père Noël par leur enfant est l’élément déclencheur de leurs achats de jeux et jouets (Source : baromètre IDM et FJP de mars 2018). 

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV