avril 25, 2019

Le temps moyen de sommeil des Français décline sous la barre des sept heures

Photo d'illustration - DR Photo d'illustration - DR
Le temps de sommeil des Français se réduit selon l'étude « Le temps de sommeil en France » parue ce mardi dans le dernier baromètre l'agence nationale « Santé publique France ». 

C'est « un constat préoccupant », mais pas une « fatalité », affirment les médecins dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'agence sanitaire Santé publique France publié aujourd'hui. En moyenne, « les Français dorment 6 heures 42 minutes par 24 heures en 2017, soit pour la première fois en dessous des 7 heures minimales quotidiennes habituellement recommandées pour une bonne récupération ». 

Selon les enquêtes présentées dans ce BEH, « ce déclin » est d’abord celui du temps de sommeil total des adultes dans la semaine, mais est aussi visible dans la proportion, « toujours plus élevée dans la population française, de courts dormeurs, ceux qui dorment moins de 6 heures par nuit et représentent dans cette étude 35,9% des sujets ».

Pourtant facteur essentiel d’équilibre psychologique et de récupération physique et mentale, quel que soit notre âge, l'environnement, l'état de santé, le déficit de sommeil a des répercussions sur la qualité de vie. En prenant appui sur « de très nombreuses études épidémiologiques » les médecins affirment que « dormir moins de 6 heures est associé à un risque plus élevé d’obésité, de diabète de type 2, d’hypertension, de pathologies cardiaques et d’accidents », mais aussi « réduit aussi la vigilance dans la journée, augmente l’irritabilité et perturbe les relations familiales ainsi que la qualité de vie et de travail ».

Pour améliorer le sommeil de chacun, plusieurs suggestions sont proposées par Santé publique France. Parmi elles : soigner l’environnement de sa chambre (environnement calme, absence de lumière, température de 18°C, literie de qualité...) favoriser la sieste (20 à 30 minutes), s'habituer à un exercice physique régulier et modéré (pour provoquer un sommeil lent profond et diminuer les symptômes d’insomnie) ou encore adopter des mesures comme le recul du début des cours pour les lycéens et les étudiants.

 

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV