août 22, 2019

Leclerc rappelle des lots de haricots verts

 Plusieurs avis de rappel ont été diffusés lundi 11 mars par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Ils portent sur des lots de "haricots verts très fins surgelés" commercialisés en sachet de 1kg.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a lancé un avis de rappel concernant certains lots d'haricots verts très fins surgelés - photo DR

Plusieurs avis de rappel ont été diffusés lundi 11 mars par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Ils portent sur des lots de "haricots verts très fins surgelés" commercialisés en sachet de 1kg. Ces produits de marque "Notre jardin" vendus par Leclerc sont susceptibles de contenir de la Datura. Sont concernés : les lots :  8352 M - DDM au 18/12/2020 et 8031 M - DDM au 31/01/2020.

"Le Datura est une plante herbacée, que l’on retrouve dans les champs et qui contient, en particulier dans ses graines, des alcaloïdes. Les alcaloïdes sont des substances naturelles d’origine végétale, utilisées en pharmacologie pour leurs propriétés thérapeutiques, mais qui peuvent aussi être très toxiques si la dose produisant des symptômes est dépassée ou lors de prises répétées", indique sur son site internet le ministère de l'Agriculture

Ainsi, les alcaloïdes contenus dans le datura (atropine et scopolamine principalement) peuvent provoquer "un syndrome anticholinergique ou atropinique, qui se manifeste d’abord par des troubles périphériques (dilatation de la pupille et troubles de l’accommodation ; tachycardie, vasodilatation etc..) puis des troubles centraux (agitation, confusion, hallucinations…). Ils peuvent entraîner une intoxication modérée persistant 8 à 12 heures ou une intoxication sévère durant 2 à 3 jours (la dilatation de la pupille étant particulièrement lente à disparaître). Les autres conséquences sont une sécheresse de la bouche prononcée, des troubles de la vue,  agitation, confusion, désorientation spatio-temporelle, des paroles incohérentes… De très petites quantités suffisent pour déclencher une intoxication. Les symptômes nécessitent en général une hospitalisation".

Compte tenu de ces éléments, les détenteurs de ces produits sont priés de pas les consommer et de les rapporter au point de vente. Un numéro de téléphone a été mis en place : le 0 800 86 52 86. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV