décembre 14, 2018

Pesticides : lancement d'une campagne pour mesurer les résidus dans l'air

photo d'illustration photo d'illustration
Santé. Une campagne nationale a été lancée ce lundi pour mesurer les taux de pesticides présents dans l'air ambiant. L'étude qui durera un an permettra d'élaborer une stratégie de surveillance à plus long terme...

Glyphosate, fipronil, pentachlorophenol, sulfolxaflor (néonicotinoïdes), quelques unes des nombreuses substances chimiques ciblées pour leurs répercussions néfastes dans l'environnement... Quelle est la présence en France de ces produits phytopharmaceutiques dans l'air ? Une campagne inédite va permettre l'analyse une année durant d’environ 80 substances, sur 50 sites de mesures, en France métropolitaine et dans les départements et Régions d’outre-mer pour un total d’environ 1500 échantillons sur la durée de la campagne, annoncent dans un communiqué l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), l'organisme de surveillance de la qualité de l'air ATMO France et l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris).

Cette première campagne d'envergure vise à améliorer les connaissances sur les pesticides présents dans l'air ambiant et ainsi mieux connaître l'exposition de la population sur le territoire national.

Les données collectées viendront ensuite alimenter la base nationale des données sur la qualité de l’air « GEOD’AIR » et contribueront à établir un premier état des lieux des niveaux de contamination en résidus de pesticides dans l’air ambiant. Ces travaux s’inscrivent et sont financés dans le cadre du dispositif de phytopharmacovigilance mis en place par l’Anses depuis 2015 et dont l’objectif est de surveiller les effets indésirables des produits phytopharmaceutiques.

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV