septembre 17, 2019

Pollens : le risque allergique "élevé" à "très élevé" en Lorraine

SANTÉ. Les pollens font cap sur tout le territoire avec un risque allergique considéré de élévé à très élevé en Lorraine indique dans son dernier bulletin le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). 

pollens-homeo

photo d'illustration - crédit ici c nancy

Mauvaise nouvelle pour les allergiques, les pollens sont en nette augmentation cette semaine révèle dans son dernier bulletin le Réseau National de Surveillance Aérologique (RNSA) avec des risques évalués de "élevés" à "très élevés" selon les départements. La Meurthe-et-Moselle, Meuse et Vosges sont les départements lorrains les plus exposés au risque allergique, ils ont été placés en risque "très élevé" et dans un degré un peu moins important la Moselle en niveau "élévé". Ce sont les pollens de bouleau de plus en plus nombreux dans l'air qui agiteront cette semaine les personnes les plus sensibles, avant l’arrivée prochaine des pollens de chêne et de pariétaire. Ces pollens pourront provoquer chez certaines personnes allergiques une cohorte de symptômes : conjonctivites, éternuements, nez qui coule, etc. 

À Nancy, selon le bulletin diffusé par le RNSA, les quantités de pollens dans l'air s'élèvent 950 grains par m3 (dans le détail 553 de bouleau, 230 de frêne, 57 de saule et 34 de peuplier).

En France, selon un rapport publié par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), issu d’enquêtes épidémiologiques menées en France, de 1994 à 2006, près de 30 % de la population adulte et entre 7 % et 20 % des enfants seraient allergiques aux pollens de l’air. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV