décembre 09, 2019

Cancer colorectal : dans le Grand Est, seulement un tiers de la population concernée se fait dépister

Santé. À l’occasion de l’opération annuelle de sensibilisation « Mars bleu », l’Agence Régionale de Santé, l’Assurance Maladie et l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs se mobilisent pour inciter les femmes et hommes âgés de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer colorectal... 

microscope

À l’occasion de l’opération annuelle de sensibilisation « Mars bleu », l’Agence Régionale de Santé, l’Assurance Maladie et l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs sensibilisent  les femmes et hommes âgés de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer colorectal. La participation à ce dépistage reste encore trop faible, déplore l'ARS même si en région Grand Est, le taux de participation s'élève à 34.9 % sur la période d’avril 2015 à décembre 2016 soit au 3ème rang national (sur 17 régions/DOM). Toutefois des disparités existent entre départements ; le taux de participation le plus important étant observé dans le Haut-Rhin (39.9 %), le taux le plus bas en Moselle (29.4 %). Sur cette même période, 477 716 tests ont été réalisés en région Grand Est et 5 % sont revenus positifs

Le dépistage organisé repose sur l'OC Sensor, un test immunologique en un seul prélévement pour rechercher la présence de sang dans les selles. Ce test est remis par les médecins traitants, sur présentation de l’invitation adressée par la structure de dépistage des cancers du département. Le test est à réaliser chez soi à travers un échantillon de vos selles grâce à une tige à replacer dans un tube hermétique. Vous l’envoyez gratuitement par la poste, pour analyse, dans l’enveloppe T fournie avec le test. Les résultats vous sont adressés ainsi qu’à votre médecin traitant. 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV