octobre 20, 2019

Gastro-entérite : le Grand Est toujours dans le rouge

Santé. Durant ces quatre dernières semaines d'épidémie de gastroentérite, 538 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste selon le réseau Sentinelles. Au niveau régional, les taux d'incidences les plus élevés ont été observés dans les régions Hauts-de-France et Grand Est...

stetoscope

En France métropolitaine, la semaine dernière, le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 241 cas pour 100 000 habitants, soit 157 000 nouveaux cas, au-dessus du seuil épidémique (191 cas pour 100 000 habitants), informe mercredi 14 décembre 2016, le réseau de surveillance Sentinelles dans son dernier bulletin. Il s'agit de la quatrième semaine consécutive au dessus du seuil épidémique en France. Durant ces quatre dernières semaines, 538 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif. "Cette épidémie de gastroentérite est caractérisée par un démarrage précoce, tout en gardant pour le moment une intensité modérée" souligne le réseau Sentinelles.

Au niveau régional, les taux d'incidences les plus élevés ont été notés en : Hauts-de-France avec 341 cas pour 100 000 habitants, Grand Est avec (340 cas pour 100 000 habitants) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (286 cas pour 100 000 habitants). Concernant les cas rapportés, l'âge médian des cas était de 26 ans (de 2 mois à 97 ans). Les hommes représentaient 47% des cas. Selon les médecins Sentinelles, "le niveau d'activité des diarrhées aiguës devrait continuer d'augmenter modérément et rester au-dessus du seuil épidémique dans les prochaines semaines".

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV