avril 23, 2019

Nancy : la police municipale tente d'empêcher la distribution de tracts socialistes

Nancy- La fédération du PS de Meurthe-et-Moselle condamne l'intervention de policiers municipaux de Nancy qui ont tenté d'interdire aux jeunes socialistes de distribuer des tracts samedi après-midi.
Place-Maginot-Nancy
photo d'archives - crédit Ici c Nancy

Les faits se sont déroulés samedi après-midi place Maginot à Nancy où les jeunes socialistes de Meurthe-et-Moselle, au nombre de huit, distribuaient des tracts pour dénoncer les propos de certains dirigeants d'extrême droite " ou de droite extrême " précise Émilie Adam, animatrice fédérale du Mouvement des Jeunes Socialistes 54. Cette dernière raconte la suite " soudain deux véhicules de la Police Municipale sont arrivés place Maginot avec à l'intérieur sept agents qui nous ont demandé une autorisation du maire pour distribuer nos tracts." Selon les policiers municipaux, ce document sur lequel doit figurer la date, le lieu et l'objet du tract qui sera diffusé, est désormais nécessaire suite à un arrêté pris par Laurent Hénart. Les jeunes socialistes demandent alors des précisions concernant cet éventuel arrêté et demande que celui-ci leur soit présenté. Une requête qui n'obtient pas de réponse de la part des agents municipaux qui demandent alors un exemplaire du tract afin d'en avertir un cadre de la mairie. Les jeunes socialistes sont une nouvelle fois invités à interrompre leur distribution de tracts, ces derniers refusent. Une patrouille de la Police Nationale intervient sur place et après une discussion avec leurs collègues municipaux, l'ensemble des forces de l'ordre quitte les lieux laissant les jeunes militants continuer leur action. Selon l'animatrice du MJS, il s'agit du deuxième incident du même type, ainsi début mars alors que les jeunes du MJS 54 diffusaient des tracts place Stanislas au sujet des élections départementales "deux agents de la Police Municipale nous ont demandé d'évacuer les lieux sous prétexte que nous n'avions pas d'autorisation administrative " relate Émilie Adam inquiète qu'un tel arrêté puisse avoir été pris par le maire de Nancy " imaginez si nos tracts critiquent la politique de Laurent Hénart..."

Suite à ces faits, le MJS 54 demande au maire de Nancy des précisions alors que selon Émilie Adam " les jeunes UDI ont tracté récemment, visiblement ils n'ont pas connu les mêmes problèmes." Bertrand Masson, secrétaire fédéral du PS Meurthe-et-Moselle, a tenu à réagir dans un communiqué condamnant "  sans réserve l'action de la police municipale de Nancy envers les militants du Mouvement des Jeunes Socialistes de Meurthe-et-Moselle " et d'annoncer que " dès ce lundi, le groupe des élus d'opposition à Nancy saisira le maire de Nancy pour que de tels agissements ne se reproduisent plus, dans le respect de la liberté d'action des organisations et partis politiques."

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV