août 18, 2019

VIDÉO. Commerces du centre-ville : Nancy réagit au reportage alarmiste de TF1

Au Journal télévisé, TF1 a diffusé le 24 février dernier un reportage sur la vie des commerces à Nancy intitulé « Locaux à vendre, stores fermés… Nancy, une ville menacée de disparition », un reportage alarmiste qui a suscité l’inquiétude de nombreux Lorrains et surtout l’incompréhension de la municipalité. « Non, la Ville n’est pas prête de sombrer » répond Sylvie Petiot dans un long entretien accordé à Ici c Nancy.

JT13H-CentreVilleNancy

http://www.wat.tv/video/locaux-vendre-stores-fermes-7984f_2eyxv_.html
Situation du centre-ville : Nancy réagit au... par ici-c-nancy

« La disparition des commerces n’est plus un phénomène qui touche les campagnes. La municipalité de Nancy est inquiète. Les boutiques “à vendre” pullulent dans les rues commerçantes. En cause, les loyers jugés trop chers. Aujourd’hui, on estime à 5 % le pourcentage de locaux vacants dans le centre-ville », explique la chaîne TF1 en guise de préambule d’un reportage sur les commerces diffusé mardi 24 février au JT de 13 h. Pourtant, la situation serait loin d’être aussi dramatique qu’annoncée par Jean-Pierre Pernaut. La municipalité qui n’a pas été invitée à s’exprimer pour le JT de 13 h et interrogée par nos soins exprime un sentiment de frustration et relativise en matière de la vie des commerces du centre-ville de Nancy : « Nous ne sommes pas dans le catastrophisme, nous avons de bonnes raisons de rester optimiste » nous a indiqué ce vendredi dans son bureau de l’Hôtel de Ville, Sylvie Petiot, première adjointe au maire de Nancy et chargée du Développement Économique et du commerce. Ne niant pas les difficultés actuelles, cette dernière n’oublie pas de rappeler une conjoncture économique difficile, mais aussi une offre commerciale importante au sein du Grand Nancy.

Go Sport et Darty. Si les fermetures prochaines des enseignes Go Sport et Darty ont mis le feu aux poudres ainsi que les difficultés de certains commerces, pas question pour la municipalité de broyer du noir et de tomber dans le pessimisme. Premier élément avancé par la ville, le taux de vacance commerciale ou plus précisément l’inoccupation des commerces. Sur les 1350 commerces que compte la ville, « le taux de vacance est en dessous de 5 %, autour de 4,9 ou 4,8 % » précise Sylvie Petiot. « La situation est loin d’être catastrophique » juge encore la première adjointe qui évoque une volonté choisie de la Ville de Nancy de préserver le commerce de centre-ville au contraire de certains voisins. Concernant les fermetures qui fâchent, pour Go Sport, qui arrivait en fin de bail,  la vétusté des locaux qui ont un grand besoin de rénovation, il sont par exemple dépourvus d’ascenseur, a clairement influencé l’enseigne sportive à jeter l’éponge. Avec sa situation en cœur de ville, Darty, l’entreprise française de magasins spécialisés dans la vente d’électroménager, de matériels informatiques et audiovisuels, plutôt habituée aux zones commerciales, va quitter elle aussi le centre de la cité ducale pour s’installer à Laxou en lieu et place des Meubles Foissey.  

Initiatives, restructurations et nouveaux commerces à venir. Prix du stationnement à petits prix sur une sélection de samedi jusqu’à la fin 2014 pour favoriser l’accès à Nancy (Notre article du 12 février 2015), annonce du recrutement d’un développeur du centre-ville pour établir une sorte d’état des lieux de la vie des commerces pour cerner les demandes et les difficultés, rencontres avec les propriétaires organisées la Ville de Nancy pour échanger avec ces derniers et « essayer de leur faire passer des messages » concernant le prix des loyers, telles sont les initiatives mises en place par la mairie pour dynamiser le commerce du centre-ville. De plus, Nancy se montre toujours attractif, pour preuve le rachat du centre commercial Saint Sebastien en 2014 par la société foncière Britannique Hammerson qui prévoit une importante restructuration pour une nouvelle attractivité. Enfin, des négociations sont en cours avec de grandes enseignes nationales sur des lieux emblématiques comme l’édifice de l’Est Républicain situé face à l’ensemble Printemps-FNAC ou encore de l’ancienne Grande Poste rue Pierre Fourrier. Pour le moment, leurs noms sont tenus au secret, mais des décisions seront prises prochainement... Bonne nouvelle, Naturalia, une franchise de produits biologiques, a déjà acté son implantation dans le centre-ville de Nancy, ça sera du côté de la place Mengin au courant de cette année 2015...

EN VIDÉOS : LE REPORTAGE DE TF1au JT de 13 heures Locaux à vendre, stores fermés… Nancy, une ville menacée de disparition et notre entretien avec Sylvie Petiot, première adjointe au maire de Nancy ci-dessous.   

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV