avril 23, 2019

Nancy : d’importants travaux d’agrandissement engagés à la Clinique Louis Pasteur

Nancy- Sur le site de la Clinique Louis Pasteur à Essey-lès-Nancy, ont commencé il y a deux semaines d’importants travaux d’agrandissement. Le montant de l'investissement du projet architectural et médical est chiffré à 4,2 M€.
LouisPasteurTravaux
Le projet intègre une offre de stationnement étendue en coeur de ville, mais surtout une approche architecturale sur mesure adaptée aux exigences et enjeux médicaux de la Clinique - crédit photo www ici c nancy fr

Constituant l’un des plus grands centres totalement privés de l’Est de la France et couvrant les quatre départements lorrains ainsi que la Haute-Marne et la Champagne, le groupe de santé de proximité Louis Pasteur Santé (clinique Louis Pasteur à Essey-lès-Nancy et Clinique Jeanne d'Arc à Lunéville) poursuit son développement avec d’importants travaux d’agrandissement de la Clinique Louis Pasteur. 

Des travaux qui ont déjà commencé, en témoignent déjà les nombreux échafaudages en place depuis une dizaine de jours et visibles de l’avenue Foch à Essey-lès-Nancy. Parmi les premières transformations, l’extension du bâtiment dévoilera bientôt un étage supplémentaire pour accueillir un service en plein développement l’activité cardio-vasculaire et en parallèle réaliser davantage de chambres seules pour le confort des patients. Au total la clinique devrait ainsi disposer de 30 chambres individuelles. Dans cette unité, la partie centrale du bâtiment abritera également un centre de la douleur thoracique.

CliniquePasteur4
La Clinique Louis Pasteur côté avenue Foch, la première partie ces travaux devrait être achevée fin 2015

Un deuxième projet est en cours de l’autre côté, à l’entrée de la clinique, côté parking, les lieux accueilleront un nouveau bâtiment avec un bloc opératoire, les soins continus, au deuxième étage un nouveau centre lourd de dialyse et enfin au dernier étage un service de consultations et d’hospitalisation. La fin des travaux est prévue à la fin 2016. 

Autre évolution, le parking de la clinique sera désormais disponible uniquement pour les patients et les visiteurs avec un système de barrière comme au CHU, en tout 150 places qui seront opérationnelles début septembre. Les salariés quant à eux disposeront pour se stationner d’un nouveau parking de 60 places acquis par la clinique situé à 200 mètres de l’établissement.

CliniquePasteur5

« On est persuadé que la proximité du management est essentielle pour une bonne prise en charge du patient » a déclaré lors du point presse le Dr Christophe Baillet, directeur de la clinique Louis Pasteur, réaffirmant au passage l’indépendance de tous les praticiens évoluant à la clinique. « La proximité est vraiment un élément essentiel dans la prise en charge, beaucoup de nos médecins font des consultations avancées, ils vont consulter à Saint-Dié, à Château-Salins, à Pont-à-Mousson pour une consultation par mois ou par semaine », a-t-il ajouté évoquant une idée de « réseau ». Autre point fort, la « proximité » de la clinique jugée « à tout point de vue » par l’équipe dirigeante et une « dynamique » de de l’établissement : « vous ne faites pas plus de 50 mètres entre le bloc opératoire, l’IRM, les soins intensifs, la prise en charge se fait dans un espace réduit ce qui permet une grande réactivité » a ajouté le président de l’établissement.

Aujourd’hui, 560 collaborateurs salariés (infirmiers, aides-soignants, ASH, administratifs) et 190 médecins libéraux évoluent à Louis Pasteur Santé intégrant la Clinique Louis Pasteur et le clinique Jeanne d’Arc de Lunéville.

La Clinique Louis Pasteur convoite l'ancienne caserne Kleber pour son projet de centre ambulatoire...

Le projet est dans les cartons depuis « 3 ou 4 ans » affirme Christophe Baillet. C’est à l’ancienne caserne Kleber que le groupe lorrain Louis Pasteur Santé imaginerait bien installer son centre ambulatoire qui regrouperait une unité de diagnostic et de petite chirurgie avec des consultations de spécialistes ainsi qu’une unité de radiologie... Plus d’espace pour plus d’efficacité.

« Au fond des casernes Kleber, il y a un bel édifice, un bâtiment qui fait 2000 m2 au sol sur 2 niveaux, avec une hauteur sous plafond de 3 à 4 mètres qui pourrait s’adapter à cette activité » poursuit encore l’équipe dirigeante. Pourtant, rien n’est encore défini, propriété de l’Établissement Public Foncier de Lorraine (EPFL), l'aménagement potentiel de la caserne ne semble pas encore d'actualité.

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV