avril 24, 2019

Municipales 2014 Nancy: Mathieu Klein au combat

Nancy — Pour son dernier meeting de campagne, Mathieu Klein s'est montré très combatif envers son adversaire...

Klein.meetingFaubourg3maisons

C'est dans son quartier des Trois-Maisons dans le gymnase Charles V que Mathieu Klein a organisé jeudi soir son dernier Meeting de campagne. Devant près de 500 personnes parmi lesquelles Jean-Pierre Masseret, Michel Dinet, la star du moment Christophe Choserot récent vainqueur d'Henri Bégorre à Maxéville, Stéphane Hablot élu dès le premier tour à Vandoeuvre tout comme l'a été Hervé Féron, également présent, à Tomblaine. Bref, toute la gauche locale était mobilisée pour soutenir la tête de liste Une Ville Meilleure qui a délivré un discours très combatif envers son adversaire...

Après quelques mots de la députée de Meurthe-et-Moselle Chaynesse Khirouni qui a rappelé que la gauche avait gagné des voix par rapport à 2008 au contraire de l'équipe sortante, Mathieu Klein s'est présenté à l'estrade accompagné par le titre Get Lucky de Daft Punk. Le candidat de l'union de la Gauche a d'abord félicité les candidats socialistes qui ont été élus dès le premier tour, tous présents dans la salle à l'image de Christophe Choserot à Maxéville largement ovationné, sans oublier les battus ou ceux encore en lice au second tour. 

Mathieu Klein a d'abord rappelé quelques engagements qualifiés comme des défis comme par exemple « éradiquer la pauvreté des enfants à Nancy » ou encore la création d'un parc naturel urbain et le développement économique et l'attractivité « de notre ville. » Selon la tête de liste Une Ville Meilleure, il n'y a pas de défi « sans prendre de risque » dont celui de rassembler largement dès le premier tour, l'occasion pour lui de remercier « une belle équipe qui travaille depuis de longs mois au service des Nancéiens. » Malgré les résultats du premier tour, selon Mathieu Klein sa conviction et sa détermination « restent intactes » raison pour laquelle il a fait cette proposition « en toute transparence » à Frank-Olivier Potier et Bora Yilmaz de rejoindre sa liste en début de semaine, une proposition considérée comme « un risque. » 

Puis le vice-président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle a sorti son arme de destruction massive contre l'équipe sortante s'interrogeant ironiquement sur la notion de maire nouveau mis en avant par son adversaire. Ainsi Mathieu Klein a constaté que 23 des 28 premiers colistiers de la liste opposée sont des élus sortants, que le président sortant du Grand Nancy André Rossinot est devenu conseiller municipal « avant même que l'homme ait marché sur la lune » ou encore que Laurent Hénart « était candidat aux municipales avant même que le mur de Berlin soit tombé. » De plus, selon le candidat socialiste avec l'équipe sortante Nancy rate ses rendez-vous et de citer l'arrivée du TGV Est avec une place Thiers toujours pas rénovée et l'absence de parking malgré l'arrivée des lignes de transport en site propre. Mathieu Klein s'est également déclaré lassé de la programmation culturelle municipale comme l'événement Renaissance ou encore de l'irresponsabilité budgétaire de l'équipe sortante avec les « 100 millions prévus pour la rénovation du Musée Lorrain. » 

Question argent, Mathieu Klein ne veut surtout pas entendre les leçons de la majorité sortante lançant en réponse « je n'ai pas géré la communauté urbaine la plus endettée de France et je n'ai pas augmenté la taxe d'habitation du Grand Nancy de 150 % depuis 2007. » Le candidat de l'union de la Gauche a annoncé en cas de victoire, une rencontre avec le président de la République des le mois d'avril « pour rappeler à l'État que nous avons besoin de lui concernant le CHU et l'Université de Lorraine. » Pour finir, la tête de liste Une Ville Meilleure a conclu avec son auteur de prédilection durant cette campagne, Mark Twain qui disait « ils ne savent pas que c'était impossible alors ils l'ont fait » précisant dans la foulée « moi je sais que c'est possible et que dimanche nous allons le faire ! » Verdict dimanche vers 20 h...

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV