avril 22, 2019

Municipales 2014 Nancy: Potier rallie Hénart dans la tourmente

Nancy- Frank-Olivier Potier a refusé la proposition de Mathieu Klein pour finalement rejoindre Laurent Hénart alors que dans le même temps plusieurs de ses colistiers crient au scandale... 

FO.PotierVideo

 

 

Lundi matin Mathieu Klein a créé la surprise en révélant sa proposition faite à Frank-Olivier Potier d'occuper la troisième place de sa liste en vue du second tour. La tête de liste sans étiquette n'a pas vraiment fait durer le suspens, si on peut parler de suspens, concernant sa décision. En fin d'après-midi il organisait un point presse pour confirmer ce que tout le monde savait, à savoir qu'il refusait la proposition de Mathieu Klein pour s'engager dans la campagne de Laurent Hénart. Une annonce qui n'a surpris personne tant les connexions avec le candidat UDI étaient nombreuses. 

Avant toute chose, Frank-Olivier Potier s'est félicité de son score de la veille (6,18% des voix) le signe « d'une démarche attendue par les Nancéiens. » Selon F.O.P l'aventure Nancy 2014.eu « a été celle d'une équipe de la société civile attachée à son indépendance. » Se basant sur cette indépendance supposée, le candidat sans étiquette a révélé que son équipe « n'avait pas vocation aujourd'hui à fusionner » excluant toute idée « de manoeuvre ou de tractations (...) pour rester fidèle à nos engagements » notamment à travers une nouvelle association qui participera à la vie politique locale. Une indépendance que Frank-Olivier Potier va maladroitement oublier en annonçant dans la foulée « s'engager dans la campagne de Laurent Hénart », et ce à titre personnel. Selon la tête de liste Nancy 2014.eu  « Laurent Hénart est sincère dans son engagement pour Nancy, dans son projet et otage d'aucun parti » avant d'expliquer son soutien par des priorités partagées celles « de la création de richesses, le développement économique, le soutien à l'emploi, mais aussi la rigueur dans la gestion des dépenses publiques. » Pour autant Frank-Olivier Potier a annoncé n'avoir négocié aucun poste et confirmé par la même occasion son absence du prochain conseil municipal. Enfin, il a précisé ne pas avoir voulu fusionner sa liste pour ne pas « exploser Nancy 2014.eu. »

Trahison 

Sauf que quelques heures plus tard, François-Marie L'Huillier secrétaire départemental de Debout La République a lui aussi tenu une conférence de presse, sur les instructions de Nicolas Dupont-Aignan, avec 11 colistiers de Frank-Olivier Potier dont la numéro deux Stéphanie Haxaire pour dénoncer le comportement de la tête de liste accusée par la même occasion de ne pas avoir battu le pavé avec son équipe. Mais là n'est pas la principale amertume d'une partie de l'équipe Nancy 2014.eu, ainsi selon le représentant de Debout le République, Frank-Olivier Potier n'a jamais réuni ses colistiers pour définir la stratégie en fonction des résultats du premier tour. Dès samedi un comité de négociation s'est constitué composé des membres du parti de Dupont-Aignan et certains indépendants de la liste Nancy 2014 avec l'objectif de rencontrer dimanche soir le trio Hénart, Husson, Rossinot « dans une perspective d'alliance. » Problème ces derniers n'ont visiblement pas voulu engager la discussion avec ce comité « ne voulant discuter qu'avec Frank-Olivier Potier et sa compagne. » Lundi matin une réunion avec trois colistiers que sont Vincent Lebrun, Stéphane Morel Pierre-Jean L'Huillier et Frank-Olivier Potier « débouchait sur des propositions de poste, non rémunéré, pour ces quatre personnes dans le cadre de la vie municipale » propositions formulées par la tête de liste elle-même « au nom de monsieur Hénart » selon François-Marie L'Huillier qui révèle avoir appris de la bouche du secrétaire général de l’UDI que « dès le mois de janvier sur le plateau de France 3, Hénart et Potier auraient discuté sur ces postes. » Toujours selon le secrétaire départemental de Debout la République, Laurent Hénart s’est montré ferme sur ses propositions « car certain de sa mainmise sur Frank-Olivier Potier » renforçant les soupçons de certains colistiers sur la dépendance de F.O.P par rapport à Laurent Hénart. Face à ces agissements et se sentant trahi « Nancy.2014 appartenait en fait à André Rossinot et Laurent Hénart » François-Marie L'Huillier a déclaré solennellement que DLR et une grande partie de la liste laissaient les électeurs libres de leurs choix pour le second tour. Absent du point presse de Frank-Olivier Potier tout comme celle menée par DLR, Vincent Lebrun, le directeur de campagne , aurait décidé de prendre ses distances avec la tête de liste, contacté, il n'a pas désiré « pour le moment » faire de commentaire sur cette journée très agitée du côté de Nancy 2014.eu. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV