juin 18, 2019

Municipales 2014 Nancy: Frank-Olivier Potier dévoile sa liste

Nancy- Frank-Olivier Potier qui a présenté lundi dans sa permanence de campagne de la rue Gambetta à Nancy sa liste pour les prochaines municipales, sera donc bien sur la ligne de départ le 23 mars prochain... 
pottier170214
Frank-Olivier Potier a dévoilé à Nancy lundi en fin de journée sa liste pour les municipales 

Sans étiquette, Frank-Olivier Potier est donc le troisième candidat à la mairie de Nancy a présenté sa liste après Laurent Hénart et Mathieu Klein ce week-end. Clairement une belle performance pour un homme qui s'est lancé dans l'aventure sans le soutien d'un parti politique. La tête de liste de Nancy 2014 a parlé de « soulagement » avant de comparer cette nouvelle étape franchie à l'exploit du week-end de Renaud Lavillenie « nous venons de franchir la barre des 6,16 m. » L'aventure peut donc continuer pour Frank-Olivier Potier, même si depuis l'inauguration de sa permanence de campagne il y a trois semaines, il restait peu de place au doute. Selon le fonctionnaire du Ministère de l'Économie et des Finances l'ambition maintenant est « d'être le prochain maire des Nancéiens » et pour ce faire lui et son équipe vont désormais occuper le terrain, se montrer aux Nancéiens « dans tous les quartiers et toutes les rues » durant les cinq prochaines semaines qui nous amèneront au 23 mars, date du premier tour.

Le premier tour est un test

Le candidat sans étiquette s'est d'ailleurs déclaré « confiant et serein » avant d'aborder cette dernière ligne droite qu'il veut collective « cette aventure n'est plus la mienne, c'est la nôtre » a-t-il déclaré à ses 54 colistiers rassemblés devant lui lors de cette présentation. L'objectif pour le moment est donc le premier tour, pas question de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué et d'aborder le deuxième tour et autres négociations. Considérant le premier tour comme un test pour son équipe, Frank-Olivier Potier veut savoir « combien pèsent (leurs) idées » espérant un score à deux chiffres au soir du 23 mars surtout si certaines listes ne devaient pas être sur la ligne de départ. Arborant fièrement son statut de « sans étiquette » le candidat de 39 ans considère qu'une élection municipale « est une élection à part qui n'appartient pas aux apparatchiks des partis politiques » accusés par Frank-Olivier Potier de se servir des municipales pour mesurer leur popularité avec en ligne de mire 2017 au contraire de sa liste concentrée « sur un objectif communal et communautaire. »

Frank-Olivier Potier a reconnu des difficultés pour constituer sa liste, mais « le travail et l'audace » lui ont donc permis de réunir 55 noms. Une liste qu'il considère comme « la seule alternative au duel annoncé entre Laurent Hénart et Mathieu Klein. »  Une équipe revendiquée « pas star academy » dans laquelle effectivement très peu de personnes sont connues « une liste de Nancéiens au service des Nancéiens » a défini la tête de liste. Ce dernier s'est montré satisfait « de proposer un choix aux Nancéiens » et une liste issue de la société civile où figure quand même quelques personnes encartées dont plusieurs membres du mouvement de Dupont-Aignan Debout la République. Une liste construite au fil des rencontres « qui ressemble aux Nancéiens, une liste composite » dans laquelle 20 % des colistiers sont issus du service public, 71 % du secteur privé, 4 % d'étudiants, 73 % d'actifs et 23 % de retraités. Frank-Olivier Potier qui a annoncé leur place à ses colistiers par texto la veille « une autre façon de faire de la politique » leur a demandé d'avoir foi en leur projet en le portant « désormais dans tous les secteurs de la ville » afin de créer une dynamique « qui ne sera ni pour Laurent Hénart, ni pour Mathieu Klein » mais pour sa liste.

La tête de liste a Nancy 2014 a profité de la divulgation de son équipe pour fixer son cap « Nancy, le Grand Nancy, la Lorraine sont à un tournant » qui, s'il n’est pas pris, fera de la région « un territoire comme les Ardennes où l'État considère qu'il n'y a plus rien à faire » selon Frank-Olivier Potier qui estime que l'essor de la région Lorraine se fera à travers ses deux métropoles que sont Nancy et Metz alors qu'aujourd'hui « la dynamique est ailleurs » traduit selon le candidat à la mairie de Nancy par le désir de départ des étudiants de la cité ducale. 

Quelques infos sur la liste:

46 ans de moyenne d'âge

La moyenne d'âge est de 46,6 ans. L'aîné de l'équipe est Michel Noisette (74 ans) commercial à la retraite, le plus jeune a 22 ans en la personne de Dorian Clair, jeune chef d'entreprise dans l'audiovisuel.  Dans les dix premières places, seulement deux colistiers sont âgés de plus de 50 ans.

Les cadres

Frank-Olivier Potier qui s'est d'abord lancé dans l'aventure seul n'a pas été tracassé par les egos pour constituer sa liste. Ses premiers compagnons dans cette aventure que sont Vincent Lebrun et Stéphane Morel sont logiquement placés en début de liste respectivement à la 3e et 5e position. La place de numéro deux a été confiée à Stéphanie Haxaire âgée de 38 ans qui est responsable marketing et commercial dans une startup dans le domaine de la santé. À noter à la 7e position la présence de Pierre-Jean L'Huillier membre de Debout la République.

Pas star academy

La tête de liste l'a ainsi qualifiée et effectivement peu de personnes connues figurent dans cette liste Nancy 2014. Ainsi seul le commissaire divisionnaire Jacques Corazzi (11e) qui a notamment enquêté sur la mort du petit Grégory est une figure au plan local, on imagine déjà les échanges qu'il pourrait avoir avec l'ancien procureur général Gilles Lucazeau et le juge Gilbert Thiel respectivement sur la liste de Mathieu Klein et Laurent Hénart. 

Toute la liste de Franck-Olivier Potier à découvrir ci-dessous...

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV