juin 17, 2019

Municipales 2014 Nancy : Mathieu Klein présente sa liste « une ville meilleure »

Nancy- Quelques heures après Laurent Hénart, Mathieu Klein a présenté sa liste baptisée « une ville meilleure » samedi après-midi
klein2-2
Mathieu Klein a présenté samedi en milieu d'après-midi sa liste « une ville meilleure » - crédit photo Pierre Rolin www ici c nancy fr

Ce samedi 15 février restera une date importante dans la campagne municipale nancéienne avec la présentation de deux listes majeures que sont celles de Laurent Hénart et Mathieu Klein. Ce dernier avait opté pour le centre-ville pour ce passage obligé de la campagne, séance photo pluvieuse place Stanislas avant la présentation proprement dite à l'espace Roger Comets situé rue Gustave Simon, là même où le candidat s'était déclaré 500 jours auparavant. Une présentation parfaitement préparée avec une Nicole Creusot en maître de cérémonie qui a invité Mathieu Klein à faire son entrée dans une salle surchauffée et debout pour accueillir son favori sous les applaudissements. Debout sur une estrade devant ses 55 colistiers assis, Mathieu Klein a donc présenté un à un les membres de sa liste nommée « une ville meilleure ».

Pas de bataille sanguine

Au préalable, la tête de liste d'une gauche presque rassemblée, le Front de Gauche ayant décidé de partir seul, a formulé quelques mots sur cette équipe ouverte à la société civile « à l'image des Nancéiens d'aujourd'hui.» Mathieu Klein s'est félicité que cette constitution n'a pas été le théâtre « d'une bataille sanguine » alors que plusieurs formations politiques de gauche qui « ont toutes eu une attitude responsable » avaient décidé de se rassembler derrière son nom « in fine, toutes les contraintes n'étaient pas » selon le vice-président du conseil général. Ce dernier a d'ailleurs renvoyé l'agitation dans l'élaboration de la liste chez l'adversaire de la majorité sortante. Dans les dix premiers de cette liste, « 40% ne sont pas engagés dans la vie politique » notamment Guy Alba, président fondateur de ELA dont la troisième place a constitué la surprise de l'après-midi. Le candidat de gauche a également annoncé fièrement que « plus du tiers de cette liste proviennent de la société civile » et que « moins d'1/3 des 55 colistiers sont issus du parti socialiste » profitant de l'occasion pour rejeter l'idée d'un parti « qui veut toutes les places .» Mathieu Klein a également estimé « qu'il y avait une vraie somme de talents, de compétences » dans son équipe qui « est prête à gouverner la ville » mais aussi le Grand Nancy saluant ainsi la présence d'Hervé Féron, candidat à la présidence la communauté urbaine, dans la salle.

Pas de leçon de gestion

En guise de conclusion, Mathieu Klein s'est livré à un petit meeting, balayant en premier lieu les critiques d'une gauche mauvaise élève en terme de gestion financière et renvoyant le compliment dans le camp d'en face « nous sommes dans un territoire qui a déjà accumulé suffisamment de records en matière de mauvaise gestion pour ne pas en ajouter » avec selon lui le record de France d'endettement par habitant et une capacité d'autofinancement à l'échelle de la ville « de moitié inférieure aux autres villes de la strate de Nancy. » La tête de liste de gauche a énoncé clairement quelques engagements comme le maintien d'un haut niveau d'investissement « l'ensemble des leviers que nous disposerons sera mis en priorité au service du développement économique de Nancy et du Grand Nancy. » Deuxième engagement « nous n'augmenterons pas les impôts locaux » et troisième « nous dégagerons des moyens nouveaux pour financer nos politiques publiques et nos priorités, mais aussi pour désendetter Nancy » avec l'ambition de dégager 12,5 millions d'euros dans le cadre du budget actuel de la ville avec notamment une maîtrise du budget de fonctionnement. Mathieu Klein qui ne veut plus investir « sans s'endetter encore plus » a également mis en garde la majorité sortante « nous n'accepterons pas de leçons de gestion de la part de ceux qui ont fait depuis 30 ans de Nancy et du Grand Nancy un espace d'endettement. » En conclusion Mathieu Klein a livré sa feuille de route « que Nancy et le Grand Nancy soient demain un grand territoire de l'entreprise » à une équipe qu'il a logiquement qualifiée « comme la meilleure pour une ville meilleure. » 

Quelques infos sur la liste:

49 ans de moyenne d'âge

La moyenne d'âge de la liste est de 49,8 ans. La plus âgée de la liste a 84 ans il s'agit de Francine Vorms, responsable associative alors que Diane-Laure Eckert (22 ans), étudiante en sciences politiques est la plus jeune de l'équipe.

Les fidèles dans les dix premiers

Sans surprise la deuxième position a été confiée à Nicole Creusot, le directeur de campagne Bertrand Masson est à la 5e place, Chaynesse Khirouni, députée de Meurthe-et-Moselle à la 8e tandis que l'autre député de la liste Jean-Yves Le Déaut figure à la 53e place. Parmi les formations politiques représentées dans la liste de Mathieu Klein, la communiste Julie Munier figure à la 6e position, Vincent Herbuvaux pour EELV à la 7e, Évelyne Garreaux pour Cap 21 à la 14e, Martine Clavel pour les radicaux de gauche à la 20e et Nathalie Thenot pour le MUP à la 30e. À noter également que le transfuge du MoDem Antoine Le Solleuz occupe la 13e position. Enfin parmi les élus actuels Dominique Olivier, Éric Chenut et Maud Hugot ne font pas partie des 55 colistiers. 

Les figures locales:

La surprise du chef c'est la troisième position de Guy Alba, président fondateur de ELA alors que Gilles Lucazeau, ancien procureur général se trouve lui à la 9e position. À noter également la présence du producteur audiovisuel Régis Caël à la 31e position.

Toute la liste de Mathieu Klein à découvrir ci-dessous...

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV