octobre 17, 2019

Municipales 2014 Nancy : Laurent Hénart dévoile sa liste « aimer Nancy »

Nancy- Laurent Hénart tête de liste UDI-UMP-MoDem aux municipales à Nancy a présenté ce samedi l'intégralité de sa liste « aimer Nancy » 
henart150214a
Laurent Hénart et Sylvie Petiot la numéro 2 de sa liste - crédit photo Pierre Rolin www ici c nancy fr

André Rossinot avait choisi l'endroit pour lancer sa campagne il y a une dizaine de jours, Laurent Hénart a fait le même choix pour présenter sa liste ce samedi en fin de matinée. C'est donc dans un restaurant du boulevard de la Mothe dans un quartier Meurthe-et-Canal en pleine mutation que l'actuel adjoint au maire de Nancy a présenté sa liste intitulée « Aimer Nancy ». Une liste que Laurent Hénart a voulu « à l'image de Nancy » c'est à dire une liste « capable d'indépendance, dominée par aucun parti, hors des logiques de clan, qui rassemble les énergies et les talents de la ville » avec pour manifestation concrète la deuxième place de la liste confiée à Sylvie Petiot, directrice générale de l'entreprise de BTP Lagarde & Mérégnani. Une décision qui a fait consensus entre les différentes formations politiques de la liste selon Laurent Hénart qui a d'ailleurs fait remarquer que dans les dix premières places, la moitié est sans étiquette . Autre priorité de celui qui veut être « un maire nouveau » une équipe renouvelée, ainsi sur la quarantaine d'élus sortants, vingt ne figurent pas dans la liste du candidat UDI par exemple Gérard Rongeot, Jean-Louis Thiébert ou encore Jean-Marie Schléret « l'équipe doit évoluer avec les habitants de la cité » a expliqué Laurent Hénart. Ce dernier a également fait part de son souhait « de faire la première place à l'économie, l'entreprise et l'emploi, la réalité et le besoin de Nancy » traduit, en plus de la deuxième position de Sylvie Petiot, par la présence de 30 colistiers créateurs ou dirigeants d'entreprise, travailleurs indépendants, salariés et cadres du secteur privé soit plus de la moitié de la liste. 

henart150213b

Candidat à aucune autre élection

Campagne oblige, Laurent Hénart a profité de l'occasion pour critiquer l'adversaire socialiste Mathieu Klein accusé de faire « une campagne partisane » lancée par François Hollande pendant la campagne présidentielle qui voulait ajouter Nancy  « au tableau de chasse socialiste. » Laurent Hénart a également raillé le parti socialiste local pour « la Saint-Valentin originale » organisée vendredi avec la venue de Jean-Marc Ayrault à Tomblaine « pour relancer une campagne qui patine. » La tête de liste UDI-UMP-MoDem a par ailleurs réaffirmé son engagement de n'être candidat à aucune autre élection que la prochaine municipale « quelle que soit l'issue de ce scrutin », mais aussi d'être un maire « responsable qui rend compte » notamment sur son patrimoine personnel qu'il rendra public. Le candidat à la succession d'André Rossinot a également déclaré vouloir organiser des débats annuels en conseil municipal ou dans les quartiers sur les grandes politiques publiques comme sur la sécurité publique puis d'être un maire disponible notamment auprès des entreprises. Pour faire face aux baisses de dotation de l'État, Laurent Hénart qui s'est fixé l'objectif de trouver 6 millions d'euros veut faire des économies « pour préserver la stabilité fiscale » annonçant une baisse de 10 % des indemnités d'élus, des frais de missions, de réceptions et de déplacements. Sur le conseil municipal, qu'il veut « ouvert et responsable » Laurent Hénart envisage un règlement qui permettra « l'assiduité et la disponibilité des élus de la majorité » et reconnaîtra des droits nouveaux à l'opposition « avec la présidence de la commission des finances » et aux citoyens « avec le droit à l'interpellation qui permet aux citoyens par pétition l'inscription à l'ordre du jour du conseil municipal de la question de leur choix et de venir la défendre. » 

henart150214c

Quelques infos sur la liste:

50 ans de moyenne d'âge

La moyenne d'âge de la liste présentée par Laurent Hénart est de 50,4 ans. Le plus âgé de l'équipe est le maire sortant André Rossinot (74 ans) alors que les plus jeunes sont âgés de 24 ans, il s'agit de Lisa Chiaravalli et Mathieu Dap, respectivement gestionnaire crédit-bail immobilier et interne en médecine. Par contre, la moyenne d'âge remonte quand il s'agit de parler des dix premières places, ainsi seuls Laurent Hénart (45 ans) et Valérie Debord (42 ans) ont moins de 50 ans. 

Pas de surprise dans les premières places

Excepté la présence de Sylvie Petiot à la deuxième place, pas de surprise dans les premiers rôles de la liste avec la présence de Valérie Debord (UMP), Sophie Mayeux, André Rossinot, Jean-François Husson (UMP) dans les dix premières places. La présidente du MoDem 54, Danièle Noël se trouve à la 18e position, Olivier Mergaux, le rebelle du parti radical de Gauche à la 23e. 

Les figures locales

Laurent Hénart a rassemblé derrière lui quelques figures locales dont la présence sur la liste avait été dévoilée bien avant cette présentation officielle. Ainsi le célèbre juge d'instruction Gilbert Thiel est présent à la 7e position, l'ancien footballeur professionnel Olivier Rouyer à la 15e et Cyril Julian, ancien basketteur de l'équipe de France à la 31e. 

Toute la liste de « aimer Nancy » ci-dessous :

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV