Imprimer cette page

Municipales 2014 Nancy: Franck-Olivier Potier veut oser la création de richesses

Nancy- Nouvelle étape pleine d'émotion pour Frank-Olivier Potier qui a inauguré vendredi sa permanence de campagne...
pottier310114
crédit photo www ici c nancy fr

Frank-Olivier Potier, candidat sans étiquette à la mairie de Nancy a inauguré vendredi sa permanence de campagne située 25 rue Gambetta, à quelques mètres seulement du local de Laurent Hénart installé rue Saint-Dizier. Évidemment, il ne faut pas chercher dans cette proximité géographique un quelconque signe de rapprochement entre les deux candidats. Et ce, pour la simple et bonne raison que Frank-Olivier Potier s'est montré une nouvelle fois très déterminé à convaincre le maximum de Nancéiens dès le premier tour pour mieux peser dans le deuxième, avec l'objectif que ses idées soient exprimées au conseil municipal, mais aussi du côté du viaduc Kennedy. 

Bien présent sur la ligne de départ

Devant plusieurs dizaines de partisans et sans doute quelques futurs colistiers, Frank-Olivier Potier a profité de l'occasion pour délivrer quelques mots reconnaissant « beaucoup d’émotions, mais pas de stress » au moment d'inaugurer sa permanence qui marque une étape supplémentaire dans cette aventure municipale débutée à titre personnel « depuis trois ans et demi.» Une aventure qui a évolué depuis avec « une personne qui (lui) est chère » à savoir son directeur de campagne Vincent Lebrun avec lequel « il a travaillé en binôme pendant huit mois et sans qui le projet n'aurait jamais vu le jour » selon Frank-Olivier Potier. Un duo motivé qui sera rejoint bientôt par 53 autres personnes pour composer une liste citoyenne qui sera dévoilée fin février.  Le candidat sans étiquette a d'ailleurs rassuré son monde en confirmant qu'il serait bien sur la ligne de départ le 23 mars prochain « et heureusement, imaginez s'il devait avoir que des listes issues des partis politiques... » a-t-il ajouté malicieusement. Car Frank-Olivier Potier, ex-Modem, compte bien présenter une alternative politique aux Nancéiens « un élan nouveau » qui consisterait notamment à placer « l'économie avant le social, l'économie pour le social » une phrase qu'il s'est empressé d'en présenter l'auteur à savoir Gérard Collomb, maire socialiste de Lyon, une façon de repousser les accusations de n’être qu’un vilain libéral.

"Aucune vision pour l'avenir"

Un des enjeux selon Frank-Olivier Potier sera de créer de la richesse, car les caisses sont vides « nous ne pouvons pas dépenser sans avoir de l'argent, il faut oser créer de la richesse » réitérant pour l'occasion son ambition de passer d'un maire gestionnaire à un maire entrepreneur. Puis le fonctionnaire du ministère des Finances, revendiquant son appartenance à aucun parti, a titillé ses adversaires et le monde politique en général lançant notamment « qu'aucune personne n'a exigé d'être placée sur ma liste, aucune » avant d'accuser ses concurrents de n'avoir « aucune vision pour l'avenir et de ne pas connaître de perspectives » mettant en avant son expérience professionnelle et précisément les trois licenciements qu'il a subis « je connais les dossiers » a-t-il avancé. Franck-Olivier Potier a clôturé son discours en se déclarant « heureux » de vivre cette aventure, un sentiment parfaitement perceptible, clairement le «sans étiquette» de Nancy est heureux, mais aussi prêt à en découdre et à mettre ses idées sur la table...

Éléments similaires (par tag)