juin 21, 2019

Nancy. Déconstruction des arches en béton de la porte Saint-Nicolas

Nancy. À partir de lundi 29 juillet 2013 et pendant une durée de 2 semaines, la Ville de Nancy, en partenariat avec le Grand Nancy va procéder à la déconstruction des deux arches contemporaines en béton, situées de chaque côté de la porte Saint- Nicolas et surplombant la rue Saint-Dizier.

nancy.balcon.hotelville

De nouveaux travaux débutent cet été dans le cadre de la requalification de la place des Vosges et de l’aménagement de la ligne 2 du réseau de transports en commun : la déconstruction des arches incluant les poteaux compris côté rue Saint-Dizier (première semaine) et côté Place des Vosges (deuxième semaine) qui nécessitera pour chacun des édifices une semaine d’intervention.

Pendant la durée de ces travaux et pour des raisons de sécurité, la ville de Nancy indique dans un communiqué que la circulation sera totalement bloquée sous la porte Saint-Nicolas. C’est pourquoi ils ont été programmés au moment de la fermeture pour congés annuels de plusieurs commerces proches de la porte.
Des travaux de finition sur la porte et les façades viendront ensuite s’ajouter à ces deux semaines de déconstruction. Tout sera prêt pour le 24 août, date de lancement de la ligne 2. L’ensemble des travaux est réalisé par l'entreprise BCC, sous la maîtrise d'œuvre de Christiane Tournier & Associés, concepteur des arches à l'époque, pour un montant global de 93 000 € TTC.

La petite histoire des arches

Les arches de la porte Saint-Nicolas ont été construites en 1982, suite à la démolition des immeubles jouxtant la porte Saint-Nicolas, afin d’aménager la voie de contournement de la porte. A base de béton et habillées de brique et de parement pierre, ces arches ont été imaginées pour rappeler le gabarit de l’ancien rempart de la ville. La valeur esthétique de ces ouvrages est aujourd'hui controversée. De plus, certaines plaques de parement habillant les poteaux en béton supportant les arches ont dû, ces dernières années, être déposées dans leur soubassement pour des raisons de sécurité. La porte Saint Nicolas, quant à elle, est un édifice classé Monument Historique, par arrêté du 15/01/1925. Elle appartenait, comme les portes Saint-Georges et Saint-Jean (disparue), aux fortifications de la Ville-Neuve de Charles III. Il s’agit donc d’une porte défensive. A noter que dans la poursuite des efforts de la Ville de Nancy en faveur des monuments historiques, la réhabilitation de la porte Saint-Nicolas est programmée dans les années à venir 2015 – 2020.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV