juin 25, 2019

Municipales Nancy 2014 : André Rossinot passe presque la main

NANCY. André Rossinot, Maire de Nancy (Parti Radical) a indiqué à la presse jeudi son choix de ne pas se représenter aux prochaines élections municipales désignant Laurent Hénart pour lui succéder. Néanmoins l'ancien ministre pourrait garder un pied dans la scène politique avec  la présidence de la Communauté urbaine du Grand Nancy.

rossinot-henart1

Le moment avait forcément quelque chose de spécial dans l'un des petits salons du Flo' et quelque chose d'historique pour la ville de Nancy. Une page se tourne, André Rossinot a fait part officiellement de son souhait de passer la main concernant la municipalité nancéienne après 30 ans à la tête de la Cité ducale. Pas une larme sur le visage, mais à travers un discours qui se voulait solennel l'émotion était palpable. Même si à « à peine » 74 ans, le vieux briscard de la politique reconnait que « [ sa ] passion de Nancy est intacte, si forte » il renonce donc à un nouveau mandat à la tête de la municipalité Nancéienne désignant son dauphin Laurent Hénart pour lui succéder. »Je veux dire aux Nancéiens que Laurent Hénart est prêt » a clamé le maire rappelant que l'adjoint à la culture « s'est préparé pendant ces deux mandats à l'honneur de conduire et d'animer une équipe pour les élections municipales ». André Rossinot est également revenu sur ses mandats successifs « Pendant 30 ans... grâce à la confiance renouvelée des Nancéiens, toujours à l'écoute et avec la volonté de rassembler toutes les diversités de la ville, je mes suis efforcé de faire de Nancy une ville où chacun trouve sa place, se sente bien dans sa vie quotidienne, une grande métropole régionale à vocation européenne, compétitive, créative, innovante, avec cette énergie, cet esprit de renaissance que beaucoup nous envient. » a déclaré le maire « J'ai donc la responsabilité, le devoir, de protéger l'avenir de Nancy et c'est cela seul qui a guidé toute ma réflexion ».

« Le Moment est venu » (André Rossinot)

André Rossinot a réitéré toute sa confiance à son protégé « Laurent Hénart, c'est à la fois le changement de génération, la continuité des projets engagés, l'impulsion de nouvelles dynamiques dans la sécurité » affirmant que cette option est « un choix responsable pour Nancy et le Grand Nancy ». Pour autant si André Rossinot passe la main en ne briguant pas un nouveau mandat, il a manifesté le désir « si les Nancéiens le veulent, par leur vote en 2014 à côté de Laurent à mettre [ son] expérience au service du Grand Nancy ». L'occasion pour l'actuel président du Grand Nancy d'expliquer le nouveau mode d'élection du prochain conseil communautaire « sur les bulletins de vote il y aura deux listes, ça va bouleverser beaucoup d'habitude et demander beaucoup de discernement, il y aura la liste complète du conseil municipal et puis il y aura une seconde liste extraite de la liste du conseil municipal qui va identifier d'emblée les conseillers communautaires, jusqu'ici les conseillers communautaires étaient désignés par le conseil municipal c'est donc une désignation directe le jour de l'élection avec nos concitoyens, ce qui veut dire qu'à ce moment il faut afficher à la fois le projet municipal, le projet communautaire et dire avec qui on va faire équipe pour diriger la communauté urbaine, ceci me passionne ». André Rossinot est donc encore loin d'abandonner la scène politique, il admet même ne pas manquer « ni d'énergie, ni d'idées ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV