avril 23, 2019

Nancy : stationnements et déplacements au menu

Nancy- Les nouveaux tarifs de stationnement " résidant " ont relancé le débat sur les déplacements dans le Grand Nancy lors du dernier conseil municipal qui s'est déroulé lundi...   

PCcirculationnancy

Lors de ce conseil municipal était au menu la nouvelle tarification du stationnement " résidant " qui a permis à l'opposition d'ouvrir le débat sur les déplacements dans Nancy et dans la communauté urbaine. Claudine Guidat,première adjointe au maire, rapporteuse de la délibération a d'abord présenté la nouvelle tarification " résidant"  à savoir l'abonnement mensuel pour la première voiture passe à 14 € au lieu de 19 € auparavant alors que le tarif annuel passe 209 € à 154 €. Pour les résidants ayant un abonnement mensuel ou annuel au réseau Stan et durant la validité de celui-ci, une réduction mensuelle de 4 € sera appliquée. Dans le cas d'une deuxième voiture dans le foyer, le tarif annuel sera de 110 € pour le premier abonnement et de 165 € pour le second si les deux abonnements annuels ont la même date.

Politique de Gribouille

Le débat ouvert, la parole était donnée à Mathieu Klein, candidat PS à la mairie de Nancy pour 2014, qui a vu en cette délibération la preuve que l'équipe du Maire réagissait aux pétitions et autres mécontentements des riverains plutôt qu'elle agissait, André Rossinot ne manquant pas d'accuser son peut-être futur adversaire " de surfer sur les pétitions des autres, ce n'est pas une politique, c'est une politique de gribouille ". Selon le premier secrétaire fédéral PS de Meurthe-et-Moselle, cette délibération traduit " un manque de vision d'ensemble des enjeux de mobilité des Nancéiens" dénonçant par exemple le fait que l'abonnement au TER n'entraîne pas une réduction mensuelle comme il est prévu pour un abonnement au réseau Stan. Mathieu Klein a également demandé à la majorité un calendrier pour la mise en oeuvre de nouvelle zone résidant " un calendrier que nous demandons depuis quatre mois " premier élément de réponse donnée par Claudine Guidat, le quartier des Trois-Maisons sera concerné à partir du 21 mai prochain.. L'élu PS a par ailleurs ironisé sur la satisfaction de la majorité sur le jalonnement dynamique des parkings qui indiquent en temps réel les places disponibles dans les parkings " qui existent depuis des années dans d'autres villes comme Metz, Strasbourg, Dijon, Nice ou encore Lyon, Nancy a donc pris du retard " pas en reste, Claudine Guidat a souligné que les informations concernant les parkings seront également consultables sur smartphones. Autre point de discorde, les parkings relais " absents lors de la mise en service de la ligne 2 en août " selon Mathieu Klein qui considère que cette absence va accroître le nombre de voitures dans le coeur d'agglomération. Encore une fois, Claudine Guidat est montée au front pour rappeler l'existence de ce type de parking à Brabois et à Mouzimpré et l'arrivée de futurs parkings boulevard de Scarpone et à Laneuveville devant Nancy pour la ligne 2 et le projet de Seichamps pour la ligne 3 tout en soulignant l'existence de 7000 places de parkings ouvrage dans le coeur d'agglomération pour ceux qui devraient impérativement se rapprocher du centre-ville.

Le fantôme des municipales

De son côté, Bertrand Masson, président des élus de gauche a tiré un trait rouge sur la politique en matière de transports d'André Rossinot taclant la ligne 1 " un gouffre financier " mais aussi la ligne 2 " qui laisse présager une catastrophe en matière de déplacement " avant de demander que des solutions soient trouvées pour les encombrements de certaines rues comme le faubourg des Trois-Maisons, la rue de Metz, la rue Saint-Nicolas, la rue des Tiercelins ou encore  la rue de Malzéville ce à quoi Thierry Coulom, Délégué adjoint de territoire Centre ville, a rétorqué que les commerçants de ces rues pouvaient vivre grâce aux passages des voitures et que dans le cas contraire des fermetures de commerces seraient à prévoir. Le sénateur Jean-François Husson a tenu à rappeler, il y a 7 ans,  le débat sur la piétonnisation de la place Stanislas qui faisait craindre le pire  " un choix judicieux et audacieux dont tout le monde se félicite aujourd'hui "  mais dont la députée PS Chaynesse Khirouni a rappelé la paternité à Françoise Hervé " ça fait plus de 30 ans qu'elle l'avait demandée ". Plus à gauche Patrick Hatzig (PC) a douté " de la révolution des transports que l'on nous promet pour fin août " et la mise en route de la ligne 2 dénonçant une mauvaise politique de déplacement dans la ville avec des embouteillages monstres " que tout le monde connaît"  et qui ont lieu " même hors travaux " alors que Claudine Guidat a demandé du temps avant de juger et notamment de laisser passer le cap de fin août avant de dresser un bilan du nouveau plan de déplacement... Le mot de la fin pour Jean-Jacques Guyot, élu indépendant et ex-parti socialiste " j'ai l'impression que sous-jacent à ce débat sur la tarification du stationnement résidant il y a le problème des élections municipales de 2014 " vraiment ? 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV