avril 25, 2019

Des solutions pour certaines crèches relais

Le tribunal de Nancy a prononcé la liquidation judiciaire de deux entités de l'association Relais.

 relais.lorraine
L'association Relais dans le rouge. crédit photo ici-c-nancy.fr

Les structures les plus en difficultés financièrement ont donc été placées en liquidation judiciaire par le tribunal de Nancy, il s'agit de l'association  « relais de Vezouze à Cristal » qui gérait deux structures à Baccarat et à Blamont et de l'association « relais centre » dont dépendait l'accueil périscolaire de Maxéville. Dans les deux cas, les communes ont repris le flambeau pour assurer le service.  

L'association « relais centre » gérait également trois crèches, une à Pulnoy qui doit être reprise par l'association des familles rurales et deux autres à Nancy « colin-maillard » et « la passerelle » sauvées respectivement par l'association d'aide à domicile ADMR et par une association de parents. La directrice de « la passerelle » avait fait le buzz dernièrement en demandant à David Beckham et au PSG de l'aide pour acheter les locaux de la crèche dont l'association est locataire. Le tribunal rendra sa décision concernant ces locaux et sur l'avenir les trois autres associations relais le 27 mai prochain.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV