avril 25, 2019

Épinal, Nancy, Bar-le-Duc et Metz parmi les villes plus accessibles de France

NANCY. L'Association des paralysés de France (APF) a publié ce lundi son baromètre annuel des 96 chefs-lieux départementaux selon leur degré d’accessibilité. En tête du classement Grenoble, Nantes, Belfort  et Caen. En Lorraine quatre villes se positionnent dans le baromètre. 

handicap
Affiche accessibilité. Crédit APF

 Avec cette quatrième édition du baromètre de l’accessibilité, l’APF constate une amélioration de l’état d’accessibilité des communes de France. Grenoble prend la tête du classement avec une moyenne de 18,4/20 (contre 17,4 l’année précédente pour Nantes), Nantes et Belfort se partagent la seconde place avec 17,4/20 de moyenne. Pour les villes en queue de peloton, le résultat reste encourageant : Chaumont ferme la marche avec 7,7 de moyenne contre Bar-le-Duc l’année dernière avec 7,1. Quatre villes seulement (Chaumont, Moulins, Évreux et Digne-les-Bains) n’ont pas la moyenne, contrairement à quinze villes l’année précédente. 

 

« Le but de ce baromètre n’est pas de porter un jugement définitif mais bien d’évaluer le degré d’implication des communes dans leur mise en accessibilité, de valoriser les bonnes pratiques des villes investies et de motiver les villes moins engagées à se mobiliser rapidement pour être totalement accessibles en 2015 » explique dans un communiqué l'APF; 
Pour réaliser ce baromètre, l'association s’est appuyée sur une méthodologie originale qui associe les réponses des délégations départementales APF et de leurs adhérents aux réponses des mairies. L’évaluation de l’accessibilité du cadre de vie de la ville revient aux délégations APF; l’évaluation des niveaux d’accessibilité des équipements municipaux et la mesure de la politique municipale d’accessibilité reviennent aux chefs lieux départementaux (résultats ensuite contrôlés par l’APF).

La moyenne nationale en hausse

Cette quatrième édition du baromètre de l’accessibilité est caractérisée par une hausse de la moyenne nationale, puisqu’elle est passée de : 10,6/20 en 2009 à 11,6/20 en 2010 puis 12/20 pour 2011 et enfin 13,2/20 en 2012. Avec plus d’un point gagné entre 2012 et 2011,« la moyenne nationale du baromètre témoigne d’une réelle dynamique, dorénavant ancrée dans la majorité des municipalités  » estime l'associationDes progressions significatives en 4 ans ont été enregistrées. Tout d’abord, en moyenne, sur 4 ans, les chefs-lieux départementaux ont vu leur note progresser de 2,55 points. Ainsi, il faut louer le dynamisme de villes tels que Blois (+7,3 points), Angoulême (+6,9 points), ainsi que par exemple Toulon, Avignon, La Roche-sur-Yon, Lille, Laon qui gagnent plus de 5 points ; soit deux fois plus que la moyenne nationale. 

A contrario, l’analyse sur 4 années montre plus d’une douzaine de villes faisant du statu quo, avec aucune progression significative pour Charleville-Mézières, Foix, La Rochelle, Saint Brieuc, Mende, Saint Lô, Nevers, Pau, Perpignan et Evry, par exemple.

La Lorraine progresse dans le classement

accessibilite

 

La plus belle progression lorraine dans le classement revient à la commune de Bar-le-Duc qui progresse de (+7,1 % points) et se classe à la 28e place. Interrogé sur cette progression, Jean-Michel Corriaux, représentant département 55 explique à l'association que « Beaucoup de travail a été effectué par la mairie cette année. On sent qu’il y a eu un vrai changement d’attitude, nos efforts pour leur faire comprendre l’importance de la mise en accessibilité ont payé ! Nous sommes désormais associés à tous les projets, en amont et effectuons des visites sur les chantiers pendant les constructions. Beaucoup de mises aux normes ont été effectués dernièrement, les commerces se rendent de plus en plus accessibles, même les commerces de proximité. Concernant les transports, nous faisons parti d’un groupe de travail avec la communauté de communes où nous travaillons à la mise en accessibilité des différents moyens de transports. La gare de Bar-le-Duc est complètement accessible. Les derniers bâtiments qu’il reste à améliorer sont le tribunal, la préfecture et quelques bâtiments administratifs, mais nous sommes en bonne voie ! Le baromètre a réellement eu un impact favorable et a motivé la mairie, qui ne voulait plus se retrouver en queue de peloton, à effectuer les travaux de mise en accessibilité ! »

 Epinal se place comme la première ville lorraine en terme d'accessibilité suivie de Nancy (à la 22e place) puis de Bar-le-Duc (28e place) puis Metz (à la 52e place). 

Accessibilité inégale

Parmi les points positifs, l’accessibilité des centres commerciaux est toujours louée par les personnes en situation de handicap, puisque ce type d’établissement recueille 8,93/10 en moyenne. De même que les bureaux de poste, les cinémas et, dans une moindre mesure, les piscines.En revanche, les points noirs restent les mêmes : les commerces de proximité, souvent peu ou pas du tout adaptés aux fauteuils roulants, ainsi que les cabinets médicaux ou les écoles.

Conformément à la loi handicap de 2005, la France doit rendre accessible tous les établissements recevant du public d'ici le 1er janvier 2015.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV