décembre 15, 2019

Nancy : des policiers formés à la fraude documentaire et à l'identité

Des policiers Nancéiens formés à la détection des faux documents - crédit ICN Des policiers Nancéiens formés à la détection des faux documents - crédit ICN
NANCY. Au commissariat central de Nancy, une dizaine de policiers se formait cette semaine à la détection et à l'identification de faux documents dans la lutte contre la fraude documentaire. Un outil supplémentaire et un levier d'action pour ces hommes et femme de terrain. 

Titres d’identité, pièces d’état civil, justificatifs de domicile... La fabrication de documents contrefaits favorisent de multiples activités frauduleuses et coûterait à l’état plusieurs milliards de préjudice chaque année. Un Hydre de Lerne pour les policiers qui doivent faire face à un fléau constant et multiforme. Car au-delà du déficit pour les finances publiques ou privées, elle représente aussi un point de départ dans les activités criminelles en s’enracinant dans tous les domaines d’activités au bénéfice des faussaires voire d’organisations mafieuses. Un phénomène d’autant plus complexe que la fraude documentaire s’accompagne d’une l’adaptation permanente des fraudeurs aux techniques de sécurisation.

« La fraude documentaire c'est une matière vivante...»

Laurent Charriere, Capitaine de police et Officier de Liaison de la Direction Centrale de la Sécurité publique (DCSP)

« La fraude documentaire c’est une matière vivante, c’est une matière où il faut toujours se remettre en question, il n’y a pas de postulat. On en apprend tous les jours » affirmait vendredi lors d’une conférence de presse Laurent Charriere, Capitaine de police et officier de liaison DCSP, l’un des trois formateurs. Ce spécialiste qui arpente la France depuis trois ans confie avoir visité « 76 ou 77 départements » à la suite d’une formation d’analyste en fraude documentaire. Il a ensuite participé à la création d’une « mallette pédagogique ». Un kit adapté aux besoins des policiers afin de pouvoir les aider à la détection des cartes séjours, permis conduire et cartes d’identité principalement.

Une formation qualifiante et des outils pour les policiers

Après Longwy, les formateurs étaient donc présents à Nancy pour une formation qualifiante d’une durée de 24 heures réparties sur quatre jours pour parfaire leurs connaissances. « Il ne s’agit pas d’une politique locale, mais d’une stratégie nationale afin de former dans toutes les DDSP (Direction départementale de la sécurité publique), un panel de policiers » a précisé Dominique RODRIGUEZ, directeur départemental adjoint de la DDSP 54.

Cette formation a été initiée par deux organes centraux en s’appuyant sur les moyens techniques et technologiques de la Police aux Frontières (PAF) afin de les mettre à disposition des policiers. Cette semaine, dix policiers, tous volontaires, se sont formés aux techniques à travers des processus d’analyse. À leur disposition : un matériel composé de loupes, appareils de contrôles et même des microscopes USB permettant de grossir jusqu’à 200 X pour faciliter les prises de vue et assurer un contrôle plus rapide. 

Autre aspect de cette formation, la mise à disposition d’outils numériques ainsi qu’un maillage permettant une centralisation et une remontée des informations. Elle permet aux policiers d’intégrer un réseau au niveau national composé de spécialistes en fraude documentaire (analystes à la fraude documentaire et à l’identité (AFDI) de la police aux frontières (PAF)...)  et l’utilisation de plusieurs ressources documentaires comme la base européenne IFADO. Ce réseau de référents permet la centralisation des informations pour analyse et le regroupement de spécialistes en fraude documentaire afin d’apporter un soutien opérationnel et technique aux services. 

Une formation qualifiante et une compétence supplémentaire pour ces policiers qui pourront à leur tour sensibiliser les collègues. Chaque policier a reçu un diplôme, mais aussi du matériel en dotation individuelle. « Il est clair que la sécurité publique est en première ligne sur la détection de ces faux documents... », a ajouté Dominique RODRIGUEZ, directeur départemental adjoint de la DDSP 54 se réjouissant également des « bases documentaires nationales et bases de relais ».

Après Annecy et Strasbourg, ils sont désormais 21 policiers formés en Meurthe-et-Moselle sur près de 542 policiers référents répartis sur le territoire. 

Fraudedocumentaire1Les policiers achevaient leur formation ce vendredi à l'hôtel de police de Nancy - crédit photo ICN.fr 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV