décembre 15, 2019

L’hôtel de police de Nancy s'étend sur l'hôpital Saint Julien

Bernard Dupont directeur général du CHU de Nancy, Laurent Hénart, maire de Nancy et président du conseil de surveillance du CHRU, Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, Laurent Tarasco, directeur départemental de la sécurité publique et Guillaume Crivelli, commissaire SRPJ / photo ICN Bernard Dupont directeur général du CHU de Nancy, Laurent Hénart, maire de Nancy et président du conseil de surveillance du CHRU, Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, Laurent Tarasco, directeur départemental de la sécurité publique et Guillaume Crivelli, commissaire SRPJ / photo ICN
NANCY. Les services de l'État viennent de racheter pour 1 million d'euros, une parcelle de l'hôpital Saint Julien pour agrandir l'hôtel de police de Nancy. Cette extension va faire l'objet d'une vaste réhabilitation pour la rendre opérationnelle à l'horizon 2022. 

Ce n’est plus aujourd’hui un vieux serpent de mer, le projet d'extension de l'hôtel de police de Nancy est désormais acté. L'État a procédé à l’acquisition d’un terrain appartenant au Centre Hospitalier Régional et Universitaire (CHRU) sur l’emprise Saint-Julien. Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, Laurent Hénart, maire de Nancy et président du conseil de surveillance du CHRU, Bernard Dupont directeur général du CHU de Nancy et Laurent Tarasco, directeur départemental de la sécurité publique ont signé vendredi l’acte de vente de ce bâtiment dans la salle du Centenaire de l’hôtel de police de Nancy. 

Bernard Dupont, directeur général du CHU de Nancy : "Pour le CHRU, sur l'aspect immobilier, l'intérêt est de dessaisir des bâtiments ou de terrains qui ne servent plus. Le site de Saint Julien est vide à 80 %, la barre de Brabois est vide pour un tiers... Même vides ces bâtiments coûtent." 
Laurent Hénart, maire de Nancy et président du conseil de surveillance du CHRU  : "On a mis un peu de temps à trouver la bonne parcelle sur Saint Julien, mais nous y sommes parvenus (...) Les élus locaux souhaitent plus de moyens de police nationale pour s'occuper de la sécurité publique sur le territoire de la métropole. On a des attentes, grandes, envers la police nationale et envers nos services, il faut qu'à un moment donné les conditions de travail soient adaptées, soient dignes et de qualité ..". 

Le site de l'hôtel de police rencontrait un manque d'espace, des bureaux sur-occupés, sans lumière naturelle ou vestiaires exigus... L'extension devrait pouvoir pallier aux restrictions d'espace et améliorer la qualité de service des 640 fonctionnaires travaillant sur le site.

Décongestionner les services "trop à l'étroit"

Le projet a bénéficié d'un financement national dans le cadre d'un programme triennal immobilier annoncé en 2018 du ministère de l'intérieur. Le projet d'extension de l'hôtel de police est chiffré à 4,5 millions d'euros dont un million d'euros pour l'achat du terrain.

Concrètement la police nancéienne va pouvoir disposer d'une superficie de 3300 m2 supplémentaires permettant de loger 65 fonctionnaires et accueillir une trentaine de places de stationnements supplémentaires. 

Cette extension permettra également de rationaliser les services de police dispersés dans d'autres lieux comme la Brigade des Accidents et des Délits Routiers (BADR) située Boulevard Charles V et permettra de regrouper toutes les brigades d'un même service sur deux étages. Doivent rejoindre le nouveau bâtiment, le service départemental du renseignement territorial, le secrétariat de l'officier du ministère public, le secrétariat de la gestion opérationnelle toute la partie logistique, les organisations syndicales et enfin le pôle de psychologie de soutien opérationnel et assistantes sociales. 

Laurent Tarasco, directeur départemental de la sécurité publique : "Nous avons des services comme la sûreté départementale qui s'étend sur plusieurs étages, vous imaginez la difficulté entre les gardes à vue qui se font d'un côté, les auditions de l'autre... Cela va améliorer les conditions de travail puisque en décongestionnant les services de police qui sont saturés, permettre d'agrandir les vestiaires, créer une salle de réunion... De donner au personnel une trentaine de places de parking supplémentaires et de créer de nouveaux espaces. C'est une meilleure cohésion que nous attendions, tous les services de police seront regroupés sur un unique site..."

Concernant le calendrier, les premiers travaux doivent commencer au printemps 2020 pour une livraison attendue à la fin du 1er trimestre 2022. 

HoteldePolice1
HoteldePolice2

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV