octobre 17, 2019

Patrimoine : Nancy lance quatre opérations de mécénat populaire

Patrimoine. La ville de Nancy a lancé quatre souscriptions publiques afin de contribuer à des projets patrimoniaux qui seront réalisés en 2019 et 2020. Parmi ces derniers la rénovation de la villa Majorelle, le calvaire de la Croix Gagnée, le monument de la Croix de Bourgogne ou encore la remise en état de la Fontaine Wallace en Ville Vieille. 

Palais des ducs de Lorraine, Villa Majorelle... Nancy investit un euro sur trois sur son patrimoine et ses monuments historiques pour restaurer des édifices et faire à ses abords des lieux de vie, selon la municipalité. Dans ce sillon, la ville a lancé vendredi lors d'une conférence de presse, plusieurs opérations de mécénat populaire réalisées en 2019 et 2020. Quatre projets patrimoniaux budgétisés à 2,4 M€ dans sa globalité. À commencer par le monument de la Croix de Bourgogne, la Villa Majorelle, la fontaine Wallace et la croix Gagnée. « Un bel éventail proposé, réuni sous une même composition » a souligné Michel Vicq, délégué de la Fondation du Patrimoine en Meurthe-et-Moselle.

Les fonds sont collectés via la plateforme de la Fondation du Patrimoine. Il s'agit d'un don de générosité dont le montant ne comporte ni minimum ni maximum. Les particuliers bénéficient d’une réduction d’impôt de 66 % sur le montant de leurs dons et les entreprises peuvent verser des dons déductibles de 60 % du chiffre réalisés par l’entreprise. Chacun choisira son projet et pourra verser selon ses intérêts. Concernant les contreparties proposées aux donateurs, parmi elles, l’apposition de plaques mentionnant les mécènes. 

Des projets patrimoniaux qui ne sont pas exhaustifs, d'autres chantiers sont à venir dès 2019 du côté de la place de la Carrière. Les premiers échafaudages devraient être installés sur l'hémicycle juste après le Livre sur la place et les journées du patrimoine. Il y aura aussi, l’église Saint Sébastien, le Grand Hôtel, le pavillon Jacquet sur la place Stan... « Il y a toujours une actualité sur le patrimoine à Nancy » a affirmé Laurent Hénart.   

La rénovation intérieure de la Villa Majorelle. La restauration et la mise en valeur de la Villa Majorelle, qui porte le label Maison des Illustres, a débuté par des phases de travaux concernant les extérieurs, jusqu'à l'année 2017 qui en a vu l'achèvement par la repose des mitres en grès émaillés d'Alexandre Bigot sur les souches de cheminées. Après cette première étape, la Ville de Nancy entreprend actuellement la rénovation intérieure, qui, après de minutieuses recherches et sondages, lui redonnera son cachet de villa d'artiste. Le projet scientifique s'attache autant à la conservation des décors intérieurs et des collections qu'à la mise en valeur d'un espace intime qui révélera le mode de vie de l'époque à travers les objets, les meubles et les décors domestiques. La Villa Majorelle permettra de restituer une habitation du début de siècle, des pièces de réception (salon, salle à manger) aux espaces plus intimes (chambre à coucher, salle de bain) et de donner une idée des conditions de vie d'une famille composée de 3 personnes, à l'aube du XXème siècle. Son propos est donc différent de celui du Musée de l'Ecole de Nancy et complémentaire de la présentation des collections permanentes de ce dernier. Le montant du programme de travaux pour cette nouvelle tranche est estimé à 2 200 000€ HT.

Le calcaire de la Croix Gagnée. Ce calvaire se trouve à l'intersection de la rue Augustin Hacquard et de la rue de la Croix Gagnée à Nancy. Il a été érigé en 1525. Suite à l'interpellation du Conseil Municipal par un collectif d'habitants du quartier de Boudonville dans le cadre d'un dispositif nouvellement créé, la Ville de Nancy entreprend cette année la restauration de ce monument, parmi les plus vieux monuments historiques de la ville. Le programme de travaux 125 000€ HT prévoit un nettoyage d'ensemble avec le remplacement du plateau de la croix et la restauration des
pierres fissurées de la pile, la restauration des polychromies du bas-relief sculpté, la restauration des décors peints présents en sous-face de la toiture, le nettoyage de la couverture, la remise en peinture des montants en bois, la restitution des grilles d'origine, la pose d'une nouvelle plaque explicative et la création d'un nouvel éclairage de mise en valeur du monument.

Monument de la croix de Bourgogne.Le projet de requalification de la Place de la Croix de Bourgogne a pour objectif de redonner à cette place toute sa cohérence urbaine, architecturale et paysagère. Il offrira aux riverains un îlot de fraîcheur sur une place de quartier sécurisée, ponctuée de lieux de repos et d'animations, dont les grandes orientations ont été précisées et approuvées dans le cadre d'une large concertation avec les habitants et le conseil citoyen du quartier. Ce projet prévoit notamment la restauration du monument 1477. Cette œuvre de Victor Prouvé date de 1928 et émane d'une souscription populaire. Il sera nettoyé, les joints seront rénovés et les carrés de céramique manquants seront remplacés. Cette opération est estimée à environ 51 000 € HT.

La remise en état de la Fontaine Wallace en Ville Vieille.  La fontaine Wallace est située sur la place du Colonel Fabien, à proximité de la basilique St-Epvre. Elle tient son nom du philanthrope britannique sir Richard Wallace qui dessina et offrit une cinquantaine de fontaines à la ville de Paris à la fin du XIXème siècle, dans le contexte d'une pénurie d'eau à laquelle devaient faire face les Parisiens. Une fontaine Wallace a été installée à Nancy, sur la place du Colonel Fabien. Elle correspond à une fontaine Wallace dite "Grand modèle", notamment reconnaissable par ses quatre cariatides soutenant la coupole supérieure ornée de dauphins. Chaque cariatide représente une saison et une vertu féminine : la simplicité, la charité, la bonté et la sobriété.
Cette fontaine sera restaurée pour un montant d'environ 30 000€ HT et la Ville de Nancy réalisera un aménagement au sol plus en adéquation avec l'usage initial de la fontaine. Les grilles au sol seront restituées, ainsi que des pavés en pierre d'Hauteville, et remis au même niveau que le sol afin de permettre l'accès à la fontaine par tous. L'apport d'eau sera restitué mais l'eau ne sera pas potable.
Ces travaux seront notamment mis en œuvre dans le cadre d'un partenariat entre la Ville de Nancy et le lycée Henri-Loritz, dont l'une des formations en BTS est spécialisée dans la fonderie. Les lycéens réaliseront les grilles au sol. Objectif affiché celui de faire participer les élèves à l'amélioration de l'aménagement urbain de Nancy et de la mise en valeur de son patrimoine. La fontaine retrouvera sa couleur d'origine : le vert bouteille.

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV