Imprimer cette page

Nancy : L214 prépare un happening pour dénoncer "l'agonie des poissons"

À Nancy, comme dans une quarantaine de villes françaises, L214 mènera une action pour dénoncer le traitement réservé aux poissons sur les bateaux de pêche / L214 À Nancy, comme dans une quarantaine de villes françaises, L214 mènera une action pour dénoncer le traitement réservé aux poissons sur les bateaux de pêche / L214
Nancy. L'association de défense des animaux L214 se mobilise ce samedi pendant 4 heures pour dénoncer le traitement réservé aux poissons destinés à notre alimentation...

À l'occasion de la Journée mondiale pour la fin de la pêche qui aura lieu ce samedi 30 mars, les bénévoles de l'association L214 proposeront un happening solennel de 4 heures dans une quarantaine de villes de France dont Nancy. Une action qui vise à dénoncer le traitement réservé à près de 1 000 milliards de poissons chaque année à travers le monde et faire connaître « l'urgence et l'importance de laisser les poissons dans l'eau et hors de nos assiettes ». Pourquoi 4 heures ? Cette durée représente le temps d'asphyxie de nombreux poissons tués pour notre alimentation. 

« Le sort des animaux terrestres est souvent évoqué, mais celui des animaux marins trop souvent oublié. Pourtant, le pire a lieu en mer. Nous irons au-devant des passants pour dénoncer la mort brutale infligée aux victimes de nos habitudes de consommation. Il est grand temps de se tourner vers une alimentation végétale et de refuser ainsi d'arracher violemment de l'eau des milliards de poissons sensibles, intelligents et qui tiennent à leur vie. », affirme Brigitte Gothière, cofondatrice de L214.

Pour changer les modes de consommation, l'association insiste sur les alternatives végétales commercialisées pour « profiter des saveurs marines sans souffrance ». Ainsi, « Il est aisé et abordable de cuisiner avec des algues pour obtenir des makis, des terrines de la mer ou bien des tartares » ajoute L214. 

À Nancy, ce happening se déroulera de 14h à 18h devant l'Arc Héré à Nancy. À cette occasion des panneaux permettront aux bénévoles de L214 « de rendre compte de la violence que subissent ces êtres sensibles sur les bateaux de pêche ». 

Éléments similaires (par tag)