juin 17, 2019

Nancy : la manifestation contre Bouteflika perturbée par des militants identitaires

Nancy. Plusieurs membres du groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire sont brièvement intervenus lors du rassemblement de la communauté algérienne contre le président Abdelaziz Bouteflika.

Près de 300 manifestants se sont rassemblés pacifiquement sur la Place Stanislas ce dimanche pour réclamer le départ du président algérien Abdelaziz Bouteflika et exprimer leur soutien au peuple algérien. De nombreux drapeaux aux couleurs de l'Algérie étaient visibles ainsi que des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Système, dégage !" ou "Tu prolonges le mandat, on prolonge le combat".

Un rassemblement qui a été légèrement perturbé par la présence de trois militants d'extrême droite de Génération Identitaire qui ont déployé une banderole provocatrice du haut des toits « ici c’est Nancy, pas l’Algérie ! » et allumé des fumigènes. 

Les trois militants ont été interpellés par les forces de police et conduits à l'Hôtel de Police du boulevard Lobau.  

Dans un communiqué diffusé ce lundi, Laurent Hénart a condamné les comportements extrémistes de dimanche place Stanislas.

"C’est avec la plus grande fermeté que je condamne les propos et gestes de militants d’extrême droite ce dimanche, venus insulter les participants au rassemblement pacifique qui se tenait Place Stanislas pour réclamer le départ du président algérien Abdelaziz Bouteflika.
Ces propos qui laissent entendre que Nancy serait la ville d’une communauté sont simplement inacceptables. Nancy est une ville où les différences ont toujours su vivre ensemble et cohabiter dans la paix et le dialogue.
En tant que maire, je suis le garant de cette philosophie et je ne transigerai jamais avec celles et ceux qui s’y attaquent.  Je souhaite que les sanctions prises à l’égard des fauteurs de troubles soient exemplaires. "

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV