juin 19, 2019

Nancy : les co-organisateurs de la "Marche pour le climat" devant l'hôtel de police pour se dénoncer

Une centaine de militants s'est rassemblée samedi devant l'Hôtel de Police de Nancy Une centaine de militants s'est rassemblée samedi devant l'Hôtel de Police de Nancy
Nancy. Une centaine de personnes s'est rassemblée samedi après-midi devant l'hôtel de police pour dénoncer leur implication et leur participation à la manifestation interdite de la "Marche pour le Climat" du 8 décembre dernier. 

Une file d’attente d’une centaine de mètres samedi après-midi devant l’hôtel de police. La démarche aussi originale que pacifiste a réuni l’ensemble des co-organisateurs de la « Marche pour le Climat » venus se dénoncer pour leur implication dans la marche interdite par le préfet.

Une mobilisation décidée « dans le courant de la semaine » suite aux nouvelles convocations de « Hadrien Fournet de l’Entente pour la Défense de l’Environnement Nancéien (EDEN) et Fabrice Aulner d’ATTAC 54 ». « Suite aux deux nouvelles convocations, les citoyen-ne-s ont engagé une nouvelle fois leur responsabilité pénale », explique Steven Royer co-organisateur de la Marche pour le Climat. 

Pour mémoire, la marche du 8 décembre 2018 avait réuni, sans heurt, 1500 personnes, parmi lesquelles 85 personnes s’étaient déclarées co-organisatrices suite à l’interdiction de manifester prise par le Préfet de Meurthe-et-Moselle. A la suite d'une marche dans les rues de Nancy, deux des co-organisateurs Florent Compain président des Amis de la Terre France et Denys Crolotte du Mouvement pour une Alternative Non-violente étaient placés en garde à vue.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV