mars 27, 2019

Adoma ouvre une résidence sociale à Nancy de 187 studios meublés

By La Rédaction ICICNANCY.fr décembre 18, 2018
Lorraine. À Nancy, l'ancien foyer de travailleurs migrants « LEMIRE » restructuré en une résidence sociale a été inauguré ce mardi. Le site a la vocation de proposer un toit à des personnes aux faibles revenus et les accompagner dans leur projet d’insertion vers un logement pérenne.

Au 13 rue Abbé Lemire à Nancy, l'ancien foyer de travailleurs migrants « Lemire » change d'affectation à la suite d'une vaste restructuration. Le site, inauguré en ce mardi 18 décembre 2018, était autrefois destiné aux impératifs d’accueil et d’hébergement temporaires, principalement aux personnes isolées migrantes venues reconstruire la France, il devient désormais une résidence sociale. Une résidence sociale destinée à accueillir dans un premier temps les anciens résidents du foyer d’origine, sans limitation de durée. Au fur et à mesure des départs, elle doit accueillir des personnes isolées, des familles monoparentales avec enfants, des couples avec enfants et des couples sans enfant, en difficulté financière. En outre, le site se dote d'un centre d’hébergement d’urgence et de stabilisation (CHUS) de 32 places disposant d'un accès indépendant. 

Les lieux s'articulent autour de 187 studios autonomes de 17m² à 36 m². Des logements disposant d’une kitchenette et d’une salle d’eau privative avec douche, sanitaire et lavabo. Conventionnés à l’APL, ils sont soumis à une redevance comprenant loyer, charges intégrales (électricité, chauffage, eau) et prestations (mobilier, maintenance, blanchissage literie). Ainsi, selon les règles de fonctionnement, chaque mois, le résident doit s’acquitter d’un « reste à payer » adapté à ses ressources et à sa situation familiale. Un résident bénéficiaire du RSA s’acquittera de 58,14 € pour un studio de 18 m² dont la redevance est de 440,35 €.

Un peu plus de 5,8 M€ d'investissement ont été nécessaires à Adoma pour réaliser ce projet avec le concours financier de ses partenaires, notamment l’État, la Banque des Territoires, la Métropole du Grand Nancy, l’ANAH, la Carsat et l’apport de fonds propres d’Adoma. L'opérateur français propose aujourd'hui sur la ville de Nancy trois résidences sociales destinées aux personnes disposant de faibles revenus.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV