août 20, 2019

Nancy : installation du conseil d'orientation pour la transition écologique

Nancy- Le conseil d'orientation pour la transition écologique a été installé vendredi à Nancy, son but sera de poser un diagnostic et de faire des propositions.

Laurent Hénart, maire de Nancy a décidé de faire de 2018, une année consacrée à la transition écologique. Son objectif est d'associer experts, citoyens, associations, entreprises et pouvoirs publics, pour construire de façon collégiale un plan d'action permettant, d'ici à 2030, d'opérer une rupture dans les politiques publiques locales pour répondre à l'impératif écologique.

L'ensemble de ces acteurs est réuni au sein d'un Conseil d'Orientation pour la Transition Ecologique de Nancy composé de 80 personnes et qui a été installé vendredi dernier. Organisé en 7 groupes de travail reprenant les 7 chantiers de la transition écologique (transition énergétique, éco-mobilité, préservation de la biodiversité, urbanisme, transition alimentaire, gestion des déchets, fiscalité), augmenté d'un 8e groupe dédié à l'animation et aux événements, ce Conseil est chargé de poser un diagnostic sur la situation environnementale de Nancy, d’auditionner des acteurs et des grands témoins, de proposer des initiatives et de valider la feuille de route finale, avec des objectifs chiffrés et des recommandations d’actions et de projets.

Un conseil d'orientation où figure une quarantaine d'universitaires multidisciplinaires de l'Université de Lorraine « afin d'apporter une expertise et un diagnostic » précise, enthousiaste, Pierre Mutzenhardt, président de l'Université de Lorraine sans laquelle « nous aurions pu conduire le projet » selon Laurent Hénart. Quarante personnalités du monde économique, associatif, des partenaires de la ville de Nancy et des représentants de collectivités complètent ce conseil d'orientation qui se réunira trois fois dans l'année pour proposer une feuille de route en décembre prochain.

Laurent Hénart s'est réjoui du contenu de cette première réunion durant laquelle « les échanges ont été enrichissants entre les différents acteurs » et les premières propositions avancées. Pour François Pelissier, président de la CCI Meurthe-et-Moselle « le sujet est ambitieux, mais peut aboutir à des positions clivantes et la question est de connaître les conditions d'acceptabilité de chacun pour la transition écologique d'une métropole en 2030 ». Cependant une fois les projets présentés « l'investissement sera nécessaire » prévient François Pelissier alors que le contexte est délicat pour les collectivités territoriales. Mais selon Laurent Hénart « parce il n'y a pas d'argent, il faut l'utiliser différemment » tandis que le président de la CCI évoque la piste du bonus-malus « le mal doit financer le bien. »

Enfin, le plus important aux yeux du maire de Nancy « est que les citoyens s'impliquent dans ce projet » et à ce titre une plateforme numérique va ouvrir prochainement sur le site internet de la ville. Mais pas seulement, ainsi la transition écologique s'invitera à la fête de la Nature le 05 et 06 mai sans oublier la semaine du développement durable en juin et les réunions de quartier en mai-juin.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mardi, 03 avril 2018 07:40

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV