août 25, 2019

Alain Juppé à Nancy : ses soutiens assurent la promo

Nancy — Le dernier meeting de campagne d’Alain Juppé aura lieu au parc des expositions de Nancy vendredi soir à 19 h.

AJ-France

La campagne pour la primaire de la droite et du centre se terminera à Nancy pour Alain Juppé qui tiendra un ultime meeting ce vendredi soir au parc des expositions de Vandoeuvre. Une réunion que les soutiens locaux d’Alain Juppé ont tenu à assurer la promotion lors d’un point presse organisé ce jeudi.

Ainsi, Jean-François Husson, sénateur de Meurthe-et-Moselle, Jacques Lamblin, président des Républicains 54, Laurent Hénart, maire de Nancy et président du Parti Radical et Sophie Mayeux, non encartée, adjointe au maire de Nancy et conseillère départementale étaient réunis pour vanter les mérites d’Alain Juppé. Des soutiens dont on peut se demander s’ils ne représentent pas un cadeau empoisonné pour les candidats, François Fillon avec Mathieu Dapp et Claude Gaillard comme seuls soutiens au premier tour, a recueilli près de 44 % des voix en Meurthe-et-Moselle loin devant le maire de Bordeaux et ses nombreux soutiens locaux.

Jacques Lamblin, en tant que président des Républicains en Meurthe-et-Moselle s’est d’abord félicité de « la bonne tenue en terme de participation et d’organisation » du premier tour de la primaire et du centre qui a mobilisé 1000 volontaires dans 104 bureaux en Meurthe-et-Moselle. Le maire de Lunéville reconnaît une dizaine d’incidents notamment des personnes qui sont venues voter dans un bureau de vote qui ne correspondait pas à leur bureau électoral « lors du second tour, sur présentation d’une pièce d’identité, la personne non rattachée au bureau de vote pourra voter s’il est inscrit sur les listes électorales » rassure Jacques Lamblin. 

Concernant le résultat, le président des Républicains de Meurthe-et-Moselle s’est déclaré « surpris par l’ampleur du score de Francois Fillon » avant d’estimer que ce dernier « est en harmonie avec les électeurs de droite et du centre alors que Alain Juppé est en harmonie avec les Français. ». Pour Laurent Hénart « le premier tour répondait à la question du retour de Sarkozy, le deuxième tour permettra de voir quel candidat veut rassembler les Français et pas seulement son parti ». De son côté Sophie Mayeux estime que les deux finalistes de la primaire ont le profil « de deux hommes d’État », mais que le maire de Bordeaux « a un côté rassembleur et un esprit d’ouverture, deux qualités importantes, car nous n’avons pas besoin d’une société clivante et fracturée ».

Au sujet des programmes, Laurent Hénart estime celui d’Alain Juppé comme « le seul réaliste » notamment sur la sécurité « pour combattre le terrorisme, assurer la sécurité des Français, cela ne peut se faire sans augmenter les effectifs de Police, Gendarmerie ou encore magistrats », Francois Fillon estimant que la question des effectifs n’est pas essentielle pour assurer la sécurité des Français. 

Si cette semaine entre deux tours a été le théâtre d’une campagne plus agressive entre les deux finalistes, Jacques Lamblin souhaite « un soutien unanime au candidat vainqueur et que le perdant soit au service de ce dernier ». Selon Laurent Hénart « il ne faut pas croire que le gagnant sera président au mois de mai prochain, car rien ne doit être exclu, ni même une victoire du FN ». Jean-François Husson abonde « le vainqueur de la primaire devra travailler et rassembler ». Après le débat d’hier soir, les Nancéiens auront l’opportunité selon Jacques Lamblin « de se forger une idée sur Alain Juppé » en se rendant ce vendredi soir à 19 h au parc des expositions de Vandoeuvre.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV