juin 18, 2019

Nancy : La Petite Recyclerie, premier commerce à l'essai

Nancy- Afin de redynamiser le commerce de centre-ville et d'inciter l'installation de nouveaux concepts, la ville de Nancy a lancé le dispositif de « commerce à l'essai », le premier occupant a été présenté ce mercredi à la presse.

cm2

L'idée vient de Sylvie Petiot, première adjointe au maire déléguée à l'économique et au commerce, elle consiste à permettre à un porteur de projet commercial de tester son activité dans un local mis à disposition temporairement par la mairie à un tarif avantageux. Précisément un local de 30m2 situé Grande Rue, dans le quartier de la Vieille Ville à Nancy. Un appel à candidatures a été lancé avant l'été auquel une vingtaine de personnes ont répondu, mais seulement dix ont rempli le dossier avec des projets variés comme une friperie pour hommes, un bar à ongles ou encore un fleuriste. Après avoir rencontré les différents porteurs de projet, Alexis, une association qui accompagne la création et le développement des entreprises a retenu trois candidats qui ont été départagés par un jury composé de représentant de la ville de Nancy, de l'association Alexis, des Vitrines de Nancy et de l'association des commerçants de la Ville Vieille.

Pour ce faire, Sylvia Collin, déléguée générale adjointe d'Alexis précise que le jury, qui s'est réuni en septembre, a été attentif « à ne pas créer de la concurrence dans le quartier, à la qualité du parcours professionnel du candidat, à la solvabilité de ce dernier et évidemment au projet. »  C'est un couple qui a décroché le droit d'inauguer le concept de commerce à l'essai à Nancy, Christelle Lainet, 43 ans et Jimmy Chef, 39 ans, ouvriront début novembre La Petite Recyclerie, un concept store de customisation de vieux objets accompagnée d'un comptoir fruitier uniquement consacré à la vente à emporter par exemple des brochettes de fruits... Deux activités pour « faire rentrer un maximum de monde dans la boutique pour qu'elle ne soit pas élitiste » précise Christelle Lainé qui a étudié à l'École des Beaux-Arts de Nancy. Pour son compagnon, formé à la maçonnerie par l'École des Compagnons du Devoir, il s'agit d'une véritable « chance d'avoir été retenu alors que nous menons ce projet depuis deux ans et que nous avions des difficultés à trouver un local avec un pas-de-porte et un loyer abordables » sans compter « les difficultés causées par les demandes des banques. » En favorisant les produits locaux et bio, le couple entend également « délivrer un message de sensibilisation à l'environnement. »

cm1
Christelle Lainet et Jimmy Chef

Avec ce concept store, le jury a estimé que « le projet était cohérent avec ce qu'il existe déjà dans la Grande Rue » selon Sylvia Collin qui reconnait avoir été interpellée par ce projet sur lequel elle se déclare optimiste tout en précisant que l'association Alexis accompagnera le couple durant l'expérience. Un premier point d'étape sera effectué au bout de six mois, si le projet ne fait fait pas ses preuves, il sera demandé à La Petite Recyclerie de quitter les lieux, dans le cas contraire le local sera mis à disposition six mois supplémentaires jusqu'à 18 mois maximum, le temps pour le porteur du projet d'être accompagné dans une démarche d'installation pérenne au sein d'un autre local commercial privé. 

Sylvie Petiot, n'a pas caché sa satisfaction de voir ce concept de commerce à l'essai se concrétiser et l'idée est maintenant de le pérenniser, ainsi la mairie est à la recherche de locaux privés pour de futurs candidats. D'ailleurs l'association Alexis continue de recevoir des candidatures (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou www.commercealessai.com) pour un prochain jury de sélection. Enfin, selon la première adjointe au maire, d'autres villes françaises s'intéressent à ce concept, des représentants de la ville de Grenoble sont annoncés dans la cité ducale le 1er décembre pour s'informer sur ce concept made in Nancy. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV