juin 25, 2019

Trafic international de stupéfiants : les têtes de réseau originaires de Dombasle écrouées

Nancy- Après 6 mois d'enquête, les services de police de Nancy et la SRPJ ont mis un terme le 9 juin à un trafic de drogue international. Onze personnes ont été placées en garde à vue et sept d'entre elles écrouées. Plus de 60 000 €,des armes et des stupéfiants ont été saisis.

menottesRL

Après 6 mois d'enquête, les services de police de Nancy et la SRPJ ont mis fin il y a quelques jours à un important trafic de drogue entre les Pays-Bas et la France. Les faits ont été constatés le 9 juin vers 20h30 dans le cadre d'un énième voyage entre les Pays-Bas et la France destiné à alimenter le réseau. Ce soir-là, un important dispositif policier était déployé pour permettre l'interpellation d'un chauffeur de 44 ans au volant d'une voiture de location à Maxéville et de deux Hollandais dans un autre véhicule lesquels étaient venus se faire payer. Dans le même temps, d'autres individus suspectés d'être impliqués dans ce réseau de trafic de stupéfiants étaient interpellés et placés en garde à vue.

Selon les informations de la police, le trafic initié depuis plusieurs mois permettait des voyages réguliers à raison de deux par mois avec des fréquences jusqu'à quatre par mois étaient organisés entre les Pays-Bas et le bassin Nancéien où les produits stupéfiants étaient écoulés notamment sur les parkings d'hôtels. La police estime le trafic à plusieurs dizaines de kilos écoulés depuis plusieurs mois : héroïne, cocaïne, cannabis.  

En parallèle, des perquisitions menées au domicile de ces 11 personnes permettaient de découvrir de l'argent, des armes ou encore des produits stupéfiants à savoir 60 000 €, 2 pistolets automatiques, 163g de cocaïne, 960g de cannabis et 450g d'héroïne. Présentés devant un magistrat en fin de semaine dernière et lundi pour les derniers protagonistes, sept d'entre eux ont été écroués, les 4 autres sont convoqués ultérieurement pour être jugés. L'enquête doit se poursuivre, le parquet de Nancy ayant requis un juge d'instruction pour une ouverture d'information. Les têtes de réseau étaient un homme âgé de 32 ans et sa compagne de 23 ans, tous deux originaires de Dombasle-sur-Meurthe, les autres, âgés entre 25 et 40 ans, sont domiciliés à Nancy et son agglomération. Tous sont connus des services de police pour des faits similaires. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV