septembre 16, 2019
Sécurité Routière. Le bilan 2014 et les orientations 2015 en matière de sécurité routière ont été présentés ce mercredi par Raphael Bartolt, préfet de Meurthe-et-Moselle en présence de Thomas Pison, procureur de la République de Nancy, Yves Le Clair, procureur de Briey ou encore Nicolas Jolibois, directeur départemental de la sécurité publique. Des chiffres qui mettent en relief sur les routes de Meurthe-et-Moselle une stabilisation des tués, mais une hausse des blessés et des accidents corporels. 

autoroutenancy

Nancy et Région. Moins d'accidents, moins de blessés, mais une hausse de la mortalité constatée sur les routes de Meurthe-et-Moselle, le bilan 2013 de la sécurité routière met en relief une année paradoxale. Focus sur les chiffres de la sécurité routière 2013 qui concernent plus de 8 700 kilomètres de routes dans le département.
autoroutenancy
La mortalité des automobilistes et des conducteurs de deux roues en hausse en 2013 - photo d'archive www ici c nancy fr
Nancy et département. Le bilan 2013 et les orientations 2014 de la sécurité intérieure et de la sécurité routière en Meurthe-et-Moselle ont été livrés vendredi à la presse régionale lors d'une conférence de presse. Le département enregistre une stabilisation des phénomènes violents et une hausse de la délinquance financière.
bilansecurite2014
De gauche à droite, Charles Barion chef du détachement autoroutier CRS ALA ; Lionel Razurel directeur départemental de la sécurité publique ; Thomas Pison, procureur de la République de Nancy ; Raphaël Bartolt Préfet de Meurthe-et-Moselle et Christophe Dubuis commandant du groupement de gendarmerie départementale crédit photo www ici c nancy fr
Nancy : Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Raphaël Bartolt a reçu en fin de matinée une délégation d’élus de divers bords politiques. La rencontre qui se déroulait à la préfecture avait pour objectif d'aborder une vive inquiétude d'une montée des extrêmes et de leurs actions.

prefecture

GRAND NANCY. Raphaël BARTOLT, préfet de Meurthe-et-Moselle, et André ROSSINOT, Maire de Nancy et président de la Communauté urbaine du Grand Nancy ont signé lundi un avenant à la convention communale de coordination de la police municipale de la Ville de Nancy et des forces de sécurité de l'État. Sur le terrain un renfort policier est attendu sur les zones ZSP et à Nancy une nouvelle brigade de nuit sera opérationnelle le 6 novembre...

CarteMeurtheetMoselleHotelpolice

La communauté urbaine du Grand Nancy a inauguré ce vendredi une aire d’accueil restructurée sur un terrain appartenant à la commune de Tomblaine en présence de André Rossinot, président de la Communauté urbaine du Grand Nancy, Jean-Marie Schleret vice président du Grand Nancy délégué à la politique des gens du voyage, Raphaël Bartolt préfet de Meurthe-et-Moselle et Hervé Féron, député-maire de Tomblaine.

aire.gensvoyage
L'aire inaugurée vendredi à Tomblaine proposera aux gens du voyage de meilleures conditions d'accueil. crédit photo ici-c-nancy.fr
Nancy. Depuis le 9 février dernier, un internaute utilisait pour illustrer son profil facebook la photo du Préfet de Meurthe-et-Moselle depuis la Polynésie française. Le préfet a déposé plainte pour usurpation d'identité lundi après-midi.
usurpation
La photo de profil correspond à celle du préfèt de Meurthe-et-Moselle Raphael Bartolt
NANCY. Le préfet de Meurthe-et-Moselle Raphaël Bartolt a présenté ce jeudi à Nancy en présence de Thomas Pison, procureur de la République à Nancy, le bilan de la délinquance pour l’année 2012 concernant le département de la Meurthe-et-Moselle . Premier constat, les atteintes volontaires à l'intégrité physique sont en hausse de + 6,80 % en zone police et + 25,75 % en zone gendarmerie. Et les violences sexuelles augmentent de 12,22 % par rapport à 2011. En 2013, le déploiement d'une zone de sécurité prioritaire (ZSP) dans le Grand Nancy devrait permettre de lutter contre les violences et la délinquance avec des renforts des forces de l'ordre.

CarteMeurtheetMoselleHotelpolice

NANCY. Le préfet de Meurthe-et-Moselle Raphaël Bartolt  a annoncé ce jeudi une baisse générale de l'accidentologie en Meurthe-et-Moselle. En 2012, 12 vies ont ainsi été sauvées sur les routes du département.

autorouteb
Raphael Bartolt, Prefet de Meurthe-et-Moselle a présenté à Nancy, le bilan de la sécurité routière 2012. Crédit photo ici-c-nancy.fr

Vendredi 5 octobre à quelques jours du début de la semaine pour l'emploi, le préfet de Meurthe-et-Moselle, Raphaël Bartolt, rejoint par le directeur général de la CCI 54, Jean-Christophe Klein, ont présenté le dispositif DrivEmploi. En phase expérimentale à Toul depuis juillet 2012, ce projet vise à mettre en adéquation besoins des entreprises et compétences des demandeurs d'emploi.

prefet-CCI
Le directeur général de la CCI, Jean-Christophe Klein et le préfet de Meurthe-et-Moselle, Raphäel Bartolt. Crédit photo AB | ICI-C-NANCY.FR

Écouter les entreprises et proposer des candidats

 DrivEmploi se présente comme une solution pour développer les emplois locaux. En rupture avec le modèle de recrutement classique, la Chambre des Commerces et des Industries de Meurthe-et-Moselle (CCI54) a mis en place un service Prospectives-Emplois compétences. « C'est une approche originale, on analyse d'abord les besoins de l'entreprise puis on propose un candidat », se félicite Christophe Klein. Si le profil des candidats ne répond pas parfaitement aux besoins de leur futur employeur, des formations seront dispensées.

 En effet, le problème d'adéquation de l'offre et de la demande en matière d'emplois est un problème majeur selon le Préfet, « de grandes entreprises telles que Solvay, leader mondial de la chimie, ne trouvent pas de chimistes». Pour Mr Bartolt, le problème réside en partie dans le manque de liens efficaces entre l'éducation nationale et les entreprises, « nous sommes encore très institutionnels, l'éducation nationale forme, les entreprises produisent ». Cependant, aucun stage ou partenariat avec des institutions formatrices (IUT, Universit&! eacute;s...) ne sont envisagés à l'heure actuelle.

Partenaires mobilisés, efficacité optimisée ?

 Basé sur « une logique de mutualisation et d'efficacité », souligne le Préfet, DrivEmploi tente de mettre en relation les différents partenaires. Cinq acteurs y participent dont l'Etat, la CCI 54, la région Lorraine, la Maison de l'Emploi de Terres de Lorraine et le Pôle emploi.

Dans un premier temps, la CCI54 se rend dans les entreprises pour répertorier les besoins de la structure, puis les informations sont transmises aux différents partenaires, ensuite une sélection de candidats est organisée, l'accompagnement DrivEmploi à travers des formations se met en place, un premier bilan est établi et enfin un suivi de six mois est opéré. Grâce à ces six phases « le jeune ne se trompe pas sur l'entreprise, l'entreprise ne se trompe pas sur le jeune » assure J-C Klein.

Dispositif ambitieux et récent, il faut encore du temps et de l'argent 

 En phase expérimentale, 60 000 euros ont été mobilisés pour DrivEmploi.

La CCI 54 a financé à hauteur de 10 000 euros ce dispositif. Les 50 000 euros restants proviennent de la convention de revitalisation Kuehne et Nagel. Les conventions de revitalisation ajoutent à la responsabilité de l'emploi, la responsabilité du territoire aux entreprises délocalisant leurs activités. L'Etat négocie avec l'entreprise une compensation souvent financière. Avec la fermeture de l'entreprise Suisse-Allemande, Kuehne et Nagel à Toul en 2010, 50 000 euros ont été investis dans DrivEmploi, une partie est reversée à la CCI 54 pour couvrir les frais engagés dans ce dispositif (démarchages des entreprises, formations). Si le projet DrivEmploi s'étend à toute la Meurthe et Moselle, l’État et la Région Lorraine devraient s'enga! ger à apporter de nouveaux financements.

 Après quelques mois d'expérimentations dans le Toulois, 2000 entreprises ont été sollicitées, 44 offres d'emplois identifiées  « parmi eux, 14 seulement sont référencées à Pôle emploi » précise le directeur général de la CCI 54. Coiffeur, serveurs, préparateurs de commandes, temps partiel ou temps complet, CDI ou CDD, la CCI 54 est déjà à la recherche de candidats pour pourvoir cette quarantaine de postes.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV