Log in

LE SOUCI OUADDOU

  • Écrit par C.G
  • Publié dans ASNL

100_1409Le journal  "L'EQUIPE" a relancé cette semaine le problème Ouaddou mais contrairement aux révélations de l'Est Républicain début avril ,le club n' a pas démenti ,l'ASNL veut donc se séparer d'Abdeslam Ouaddou mais ce dernier qui a fait passer le message par le biais de son avocat ne désire pas quitter Nancy.Bras de fer en perspective.Alors comment la situation a pu en arriver là?Analysons les rapports de Ouaddou avec tous les composants de l'ASNL.

 

AVEC LE STAFF ET LA DIRECTION DE L'ASNL.

Avec cette phrase lâché dans l'entrevue qu'il a accordé à l'Equipe "Je n'ai jamais eu le coach au téléphone avant de signer à l'ASNL",Ouaddou laisse entendre qu'il n'était pas souhaité par Correa.Pourtant malgré des prestations pas toujours convaincantes,l'entraineur Nancéién a toujours aligné le Marocain.Mais ce dernier est absent des terrains depuis mars et dans le même temps,coïncidence ou pas, l'ASNL a retrouvé une certaine solidité défensive et Il faut bien reconnaître que depuis son retour à Nancy,marqué également par des problèmes familiaux,le marocain n' a pas retrouvé un niveau de jeu satisfaisant.Reconnaissons également que les deux dernières saisons de Ouaddou ont été perturbées par des blessures à répétition.   

Depuis les relations avec le Staff s'est encore dégradé puisque selon l'Equipe,il y a 15 jours Ouaddou s'est plaint devant le groupe d'un manque de respect car devant s'entrainer seul sans préparateur physique comme les autres blessés.Suite à ce clash ,le président Jacques Rousselot a convoqué le défenseur pour l'informer que le club ne comptait plus sur lui et qu'il pouvait donc chercher un club,l'ASNL ,elle-même lui cherchant une porte de sortie.Il semble maintenant très difficile pour Ouaddou de retrouver une place de titulaire à l'ASNL et en ses temps de crise  le club ne peut se permettre de laisser sur le banc un  joueur qui toucherait 100 000 € par mois,le plus gros transfert de l'histoire de l'ASNL (3.2 M €) alors que ce dernier a été formé à la forêt de Haye.Nancy doit éviter de vivre un nouveau cas Calvé. 

 

LES AUTRES JOUEURS

Encore dans l'Equipe,Dia et Hadji ont tenu soutenir leur coéquipier,Hadji regrettant la situation et Dia n'hésitant pas à déclarer "Tout le vestiaire est derrière lui ...c'est un grand Monsieur."On le voit par l'intermediaire de deux joueurs importants du groupe,le Marocain semble être soutenu par ses coéquipiers.Le 03 mars 2010 lors d'une séance d'entrainement ,Ouaddou avait eu une altercation avec Jordan Loties qui avait mal pris une remarque du Marocain.Ce dernier avait lui-même minimisé l'incident qui,il est vrai est monnaie courante dans tous groupe professionnel ,certains entraineurs estimant que cela prouve l'implication des joueurs à l'entrainement.

 

LE PUBLIC

Ouaddou traîne comme un boulet ,le fait d'être le plus gros transfert de l'ASNL.Les spectateurs de Picot ne lui pardonne rien d'autant plus que Abdes ne s'est pas toujours montré très convainquant.Certains matchs ont carrément tourné au cauchemar pour le Marocain comme le 29 novembre 2009 face à Bordeaux où il a été sifflé à chaque touchers de balle après une piteuse performance et surtout deux doigts d'honneur en direction du public de la partie droite de la tribune Jacquet .D'ailleurs Ouaddou a accusé cette tribune d'insultes racistes que certains abonnés de celle-ci n'ont jamais entendu,le club ,lui ,n' a préféré ne pas communiquer sur les accusations du défenseur.Selon l'Equipe ,Correa ne comptait plus titulariser le Marocain à domicile à cause de son impopularité à Picot.

Par contre,le climat est au beau fixe entre Abdes et les groupes de supporters et plus particulièrement du côté des "Saturday fc" ,groupe de Piantoni,qui scandent son nom à chaque fin de match.Abdes reconnaissant leur a aussi jeté quelques maillots.    

 

 

 

Dernière modification lesamedi, 08 mai 2010 00:28