Imprimer cette page

Les cosmétiques : savoir déchiffrer les étiquettes !

By ICI-C-NANCY.fr avril 22, 2014
Grand Nancy. Les cosmétiques peuvent-ils nuire à ma santé ? Que contiennent-ils vraiment ? Le point avec Laurence Vaton, référente santé-environnement au WECF. 
marque
Chaque mois, la commune de Vandoeuvre-lès-Nancy (Grand Nancy) propose des ateliers santé thématiques, vendredi 18 avril, Laurence Vaton référente Santé Environnement au WECF a expliqué à une dizaine de consommatrices l'intérêt de déchiffrer les étiquettes des cosmétiques... 
 

Parabens, sels d’aluminium, phtalates… Les produits de beauté produits à partir de pétrole, de conservateurs, glycérine, paraffine, de silicone et encore d’autres substances chimiques présentent souvent un caractère nocif pour la santé.

Face à ce constat, « savoir lire les étiquettes des produits cosmétiques permet de connaître leur composition et leur mode d’utilisation, pour éviter d’exposer sa peau à des ingrédients irritants, allergisants ou parfois même cancérigènes » explique à Vandoeuvre-lès-Nancy, Laurence VATON, référente Santé Environnement au WECF.

La liste des composants « indésirables » dans les cosmétiques est longue, dans celle-ci, on retrouve les conservateurs (parabènes, phénoxyéthanol, composé d’izothiazolinone), les filtres chimiques (Benzophénone-3, Homosalate, 4MBC, Octylméthoxycinnamate, octyl-dymethylpaba) dans les produits solaires soupçonnés de perturber le système hormonal et de contribuer aux troubles du développement de l’enfant, les arômes artificiels utilisés dans les dentifrices ou produits bucco-dentaires, le triclosan, un antimicrobien qui perturbe le système hormonal, allergène et qui favorise la résistance des bactéries. On mentionnera également les sels d’aluminium encore présents dans nombre de déodorants, la substance a été mise en cause dans le cancer du sein...

Des astuces au quotidien...

Pour éviter au maximum les substances toxiques, mieux vaut limiter ses produits cosmétiques, en acheter moins, mais de meilleure qualité. Il faudra également être attentif à leur composition et privilégier les labels tels que « Écocert », « Nature Progrès » ou encore « Cosmétique Bio Chartre Cosmebio »... On peut aussi créer très simplement ses produits de beauté, comme l’explique et le démontre encore Laurence Vaton qui a ainsi proposé un atelier sur la réalisation d’un baume à lèvres « maison » au miel. Pour cela, direction la cuisine, pour faire fondre une cuillère à café de beurre de karité (issu de l’agriculture biologique et à conserver au frigo). Dès que celui-ci est fondu, d’y ajouter 1/2 cuillère à café de miel puis deux cuillères à café d’huile d’olive. Enfin, on place la préparation dans un petit pot pour la mettre au frigo, elle se conservera un mois. Facile, rapide et efficace, la recette a convaincu les consommatrices à la fin de l’atelier...

Qu’est-ce que WECF ?

WECF (Women in Europe for a Common Future) est un réseau d’associations environnementales féminines qui a pour but la protection de l’environnement et d’un développement durable, la promotion de la santé publique, la promotion du rôle des femmes dans la société et l’égalité des sexes

=> EN VIDÉO : Laurence Vaton, intervenante Santé Environnement à WECF


Les solutions face aux dangers des cosmétiques par ici-c-nancy