septembre 17, 2019

Sécurité Routière en Meurthe-et-Moselle : moins de blessés, mais plus de morts en 2013

Nancy et Région. Moins d'accidents, moins de blessés, mais une hausse de la mortalité constatée sur les routes de Meurthe-et-Moselle, le bilan 2013 de la sécurité routière met en relief une année paradoxale. Focus sur les chiffres de la sécurité routière 2013 qui concernent plus de 8 700 kilomètres de routes dans le département.
autoroutenancy
La mortalité des automobilistes et des conducteurs de deux roues en hausse en 2013 - photo d'archive www ici c nancy fr

Le département de la Meurthe-et-Moselle est bon élève en matière de sécurité routière si l’on en croit les chiffres dévoilés vendredi par le préfet de Meurthe-et-Moselle. En dix ans, le bilan est plutôt positif, le nombre d’accidents et de blessés a diminué d’environ 50 % dans le département et l’année 2013 suit cette évolution avec un nombre d’accidents et de blessés historiquement bas. Ainsi en 2013, 588 accidents corporels ont été recensés contre 611 en 2012, même observation pour le nombre de blessés qui passe de 741 à 691 en 2013. Pourtant, malgré ce constat réjouissant une catégorie échappe à ces diminutions et pas des moindres, celle du bilan humain. En 2013, 40 personnes sont décédées sur les routes du département, soit 8 de plus par rapport à l’année précédente, une année qui avait marqué son plus bas taux de mortalité routière. Un constat à nuancer toutefois, depuis la mise en place du suivi de l’accidentologie au début des années 70, le nombre de personnes décédées sur les routes a été divisé par plus de 5 dans le département.

La mortalité des automobilistes et conducteurs de deux roues en hausse en 2013

Selon les statistiques détaillées transmises vendredi par la préfecture, les automobilistes représentent la part la plus importante des usagers décédés avec 22 victimes contre 13 en 2012, autrement dit 55 % des accidents mortels. En seconde position, les victimes de deux roues motorisés enregistrent une forte progression avec 12 victimes en 2013 contre 2 en 2012 et des pics d’accidents observés chez les conducteurs le week-end ou lors de conditions météorologiques trompeuses comme le redoux « un facteur assez fondamental » dans l'accidentologie note le préfet qui entend accorder en 2014 une attention plus fine à ce facteur ces prochains mois. Enfin, la troisième catégorie mettant en exergue la mortalité des piétons diminue, ils étaient 14 usagers à périr sur les routes de Meurthe-et-Moselle en 2012 contre 3 l’an passé. 

Des accidents mortels dont les causes restent dans la majorité des cas la vitesse excessive (13 accidents mortels contre 6 en 2012) et les fautes de conduite telles que le non-respect des priorités ou le refus de priorité (12 accidents mortels en 2013 contre 4 en 2012). Troisième facteur d’accident, la consommation d’alcool ou de stupéfiants (10 décès mortels contre 8 en 2012).

Dès janvier 2014, la préfecture de Meuthe-et-Moselle entend multiplier les opérations de contrôles coordonnés par les forces de l’ordre avec pour cibles la vitesse, les conduites addictives et les fautes de comportements. Les deux-roues seront aussi l’objet d’actions de sensibilisation concentrées notamment lors des week-ends de mars à juin 2014...

>> À lire : Délinquance et violence en Meurthe-et-Moselle: les baisses et les hausses de 2013

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV