octobre 15, 2019

Nancy: les jeunes UDI 54 ont élu leur présidente

Nancy- Prisca Millet a été élue samedi présidente de la toute jeune fédération UDI Jeunes 54... 
ConseildépartementalJeunesUDI54
Prisca Millet au milieu de son équipe crédit photo UDI Jeunes 54 

 

 

Fondée en septembre 2012 par Jean-Louis Borloo, l'UDI est une toute jeune formation politique qui se structure peu à peu et qui peut compter sur une forte colonie de jeunes militants. Ainsi les jeunes UDI ont voté récemment pour leurs représentants à l'échelle nationale qui a vu d'ailleurs un Mussipontain être élu en la personne de Jonathan Richier qui sera la tête d'affiche de son parti à Pont-à-Mousson lors des prochaines municipales sur une liste de droite rassemblée derrière le maire sortant UMP Henry Lemoine qui ne s'est pas encore déclaré. Depuis cette élection nationale, les fédérations départementales organisent tour à tour des scrutins afin de se doter d'un comité départemental. Les jeunes de l’UDI 54 étaient réunis pour l'occasion ce samedi 21 décembre à Nancy quelques jours après les fédérations des Vosges et de la Moselle qui ont élu respectivement Océane Parmentelot et Sébastien Souchon à leur tête.

L'élection du comité départemental de l'UDI Jeunes 54, qui compte 75 adhérents, s'est donc déroulée samedi après-midi salle Raugraff à Nancy en présence des «aînés» Mireille Gazin, adjointe au maire de Maxéville et conseillère régionale de Lorraine, Gérard Royer, maire de Pulnoy, Jean-Louis Thiébert, conseiller municipal de Nancy délégué à la sécurité, Michel Dufraisse, adjoint au maire de Nancy délégué aux finances ou encore Laurent Garcia, maire de Laxou et François Werner, candidat en 2014 à Villers-lès-Nancy. Manquaient à l'appel André Rossinot et Laurent Hénart qui n'ont pu être présents à cette élection dénuée de tout suspense puisque seule une liste nommée « Engagés pour l'avenir » avec Prisca Millet à sa tête proposait sa candidature. 

À l'unanimité moins une voix non exprimée, Prisca Millet, juriste de 25 ans a donc été élue présidente des jeunes UDI 54 pour une durée de deux ans. Déjà impliquée dans le milieu associatif et très active dans l'équipe de campagne de Laurent Hénart, la jeune femme poursuit donc son ascension en se hissant à la tête des jeunes pousses de l'UDI de Meurthe-et-Moselle. Et visiblement la nouvelle présidente fait consensus de par son travail au sein de la fédération locale, ainsi Jonathan Richier a salué son implication « qui a dynamisé le comité de Meurthe-et-Moselle » alors que Mathieu Ehlinger vice-président ou Laki Sola, porte parole des jeunes UDI ont mis en avant ses compétences pour justifier son élection. Pour son premier discours, Prisca Millet qui se définit comme « radicalement centriste » a d'abord présenté les 14 membres de son bureau avant d'annoncer les axes de son projet à savoir l'élaboration d'une stratégie de communication professionnelle pour notamment conquérir de nouveaux adhérents, la mise en place d'un système de parrainage, l'organisation d'ateliers sur des thèmes précis, la création d'un réseau en direction des lycées « afin de réveiller au plus tôt la conscience politique » et enfin nouer des liens étroits avec les autres fédérations de la région.  

Autre objectif des jeunes UDI 54, l'action sur le terrain auprès des candidats du parti aux prochaines municipales, mais pour le coup l'important ne sera pas seulement de participer. Les jeunes UDI ont l'ambition de pousser des coudes pour se faire de la place sur les listes municipales, c'est déjà le cas pour certains comme Emelie Blaison à Velaine-en-Haye, Mathieu Ehlinger avec Laurent Garcia à Laxou et Benjamin Haldric à Maxéville derrière Henri Bégorre alors que des discussions sont en cours pour Erwann Boyon à Essey-lès-Nancy sur la liste du trentenaire Radoine Mebarki. L'occasion pour « les aînés » de prouver qu'ils comptent réellement sur les jeunes et ce pas seulement dans les discours. À Nancy, Laurent Hénart insiste régulièrement sur son ambition de porter un projet orienté vers la jeunesse, il pourra le confirmer en accordant de la place par exemple à ses jeunes membres de l'équipe de campagne dont font partie la présidente Prisca Millet, mais aussi Lisa Chiaravalli la secrétaire départementale des jeunes UDI 54 en compagnie de Matthieu Dap (Président jeunes UMP 54) et Romain Pierronet président du conseil de la vie étudiante du Grand Nancy. Du côté de Villers-lès-Nancy, François Werner a déjà tranché, Laki Sola 27 ans, porte-parole des jeunes UDI, sera le troisième élu de la commune à siéger au Grand Nancy en cas de victoire, assurément une belle preuve de confiance...  

Le bureau départemental de l'UDI Jeunes 54:
- Prisca Millet, Présidente
- Matthieu Ehlinger, Vice-président – candidat à Laxou
- Emelie Blaison, Vice-présidente – candidate à Velaine-en-Haye
- Laki Sola, Porte-parole – candidat à Villers-lès-Nancy
- Lisa Chiaravalli, secrétaire départementale – équipe de campagne le Laurent Hénart à Nancy
- Sebastien Pellinski, pôle réseau associatif
- Malvina Morel, pôle communication
- Benjamin Haldric, pôle communication, candidat à Maxéville
- Gaëlle Millet, pôle atelier de réflexion
- Alexandra Hoff, pôle atelier de réflexion
- Myriam Djoher-Mehidi, pôle animation militante pour la campagne municipale
- Erwan Boyon, pôle économie – entreprise
- Élodie Halteur, pôle économie – entreprise
- Éric Thomas, pôle formation des militants
- Nicolas Thiemonge, pôle formation des militants

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV