août 23, 2019

Rythmes scolaires: Forte mobilisation des parents dans certaines communes

Nancy- Un appel au boycott avait été lancé mercredi par les parents d'élèves pour protester contre la réforme des rythmes scolaires, un vrai succès dans certaines communes de Meurthe-et-Moselle...
parents-rythmes
photo Facebook/banderoles à Lexy

 

 

 

Les deux jours supplémentaires des vacances de la Toussaint ont pour conséquence pour les enfants de devoir se rendre à l'école durant un mercredi dans l'année. Le  mercredi travaillé était prévu hier pour l'académie de Nancy-Metz, l'occasion pour les parents de montrer leur mécontentement vis-à-vis de la réforme des rythmes scolaires appliquée dans une quinzaine de communes de Meurthe-et-Moselle. L'idée était d'organiser tout simplement un boycott de cette journée en laissant les enfants à la maison. Si la contestation n'a pas touché toutes les communes, les parents de certaines villes ont réussi à mobiliser. C'est le cas par exemple à Frouard où un collectif départemental contre cette réforme a vu le jour et qui organisait un rassemblement devant l'école Raymonde Piecuch. Selon les chiffres communiqués par ce collectif, environ 70% des élèves ne sont pas allés en classe ce mercredi à Frouard, la mobilisation a donc été forte dans la commune qui applique les nouveaux rythmes scolaires depuis septembre, une organisation qui visiblement ne convient pas aux parents. Xaviera Autissier, présidente du collectif s'est déclarée " satisfaite de cette journée de mobilisation qui a été beaucoup plus soutenue qu'(elle) ne l'espérai(t) ."

D'autant plus que le mouvement ne s'est pas limité à la commune de Frouard, ainsi à Lunéville plusieurs maires de communes avoisinantes se sont mobilisés aux côtés des parents et ont été reçus à la sous-préfecture alors que le boycott a également été fortement suivi à Chambley, Norroy-lès-Pont-à-Mousson, mais aussi à Chanteheux, Domgermain, Lexy ou encore Beuveille-Pierrepont. Aujourd'hui des parents sont allés manifester avec les enseignants devant l'inspection académique rue d'Auxonne à Nancy, car le mouvement se poursuit " nous continuerons à nous faire entendre avec des actions comme celle d'aujourd'hui, par le biais des réseaux sociaux et tout ce que nous pourrons entreprendre pour obtenir une réforme sensée, pensée, organisée, encadrée et subventionnée correctement " annonce Xaviera Autissier qui entend bien donner de l'ampleur à la contestation... 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV