juillet 20, 2019

La thèse de l'accident écartée par les enquêteurs à Gémonville (54)

FAITS DIVERS.  L'enquête sur les circonstances de l'homicide qui s'était déroulé dans la nuit du 8 au 9 janvier à Gémonville ,village situé à cinquantaine de kilomètres au sud de Nancy dans le Toulois progresse. Au tribunal de Grande Instance de Nancy, le procureur  adjoint Yvon Calvet a dévoilé au cours d'une conférence de presse certains éléments découverts par les enquêteurs.

gemonville
Le procureur adjoint de Nancy a écarté pour le moment la thèse de l'homicide accidentel - Image google earth

L'enquête confiée à la brigade de recherche de Toul progresse sérieusement, ce vendredi, les derniers éléments du dossier permettaient au procureur adjoint de déclarer que la thèse de l'accident avancée par l'homme de 57 ans suspecté d'être l'auteur du ou des tirs mortel (s) dans l'homicide de son épouse âgée de 47 ans était pour le moment écartée. Les dernières investigations et les résultats de l'autopsie ont permis en effet, aux enquêteurs d'en savoir plus sur les circonstances du décès de la femme, ainsi elle aurait été touchée par un seul tir au niveau des fesses à l'extérieur du bungalow et qu'elle ne serait pas décédée sur le coup.

L'homme mis en examen pour meurtre aggravé

L'homme alcoolisé au moment des faits déclarait au cours de ses auditions ne pas avoir eu l'intention de tuer sa compagne, les derniers éléments semblent contredire ses propos. À présent, c'est une reconstitution représentant une « étape déterminante » qui va être programmée, affirmait ce vendredi, le procureur adjoint, dans l'optique de découvrir l'angle de tir. Deux armes ont été découvertes au domicile, un fusil et une carabine...

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV