décembre 15, 2019

Le radar automatique de Maxéville sur l'A31 incendié

Photo d'archives - crédit ICN.fr Photo d'archives - crédit ICN.fr
LORRAINE. Situé à Maxéville, sur l’A31, le radar dans le sens Metz vers Nancy a été la cible d'un incendie. 

Les sapeurs-pompiers sont intervenus samedi aux alentours de 2h du matin pour circonscrire un incendie volontaire ciblant le radar situé sur l'A31 dans le sens Metz vers Nancy. Le ou les auteurs sont parvenus à cette fin en disposant des pneus et du bois à proximité. 

Depuis son installation en juillet 2008, le radar de l'A31 situé dans le sens Metz vers Nancy reste régulièrement l'un des plus performants de France. Dans son dernier bilan publié en 2018 intitulé "Bilan 2017 du contrôle des radars automatiques", la Sécurité Routière classait le radar de l'A31 le deuxième de France avec 120 991 infractions relevées sur l’année, soit 431… par jour. 

Jusqu'à 100 000 euros d'amende. Tagués, incendiés, brisés... Les destruction des radars fait encourir à leurs auteurs des sanctions. Que dit la loi ? Il s'agit d'un délit qui relève des articles 322-1 et article 322-2 du Code pénal. Elle entraîne donc une inscription au casier judiciaire. Les peines encourues pour l’auteur vont jusqu’à 15 000 euros d’amende et une peine d’intérêt général pour avoir masqué les vitres d’un radar. Pour avoir détruit ou endommagé un radar (incendie, vol, explosion) : l’auteur des dégradations risque jusqu’à 75 000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement. Si l’action a été menée par un groupe de personnes, ou un individu masqué, la peine est encore plus lourde, précise la Sécurité Routière, jusqu’à 100 000 euros d’amende et 7 ans d’emprisonnement.

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV