novembre 15, 2019

Gilets jaunes : la manifestation déclarée à Nancy pour l'acte 27

Laurent Tarasco, directeur départemental de la sécurité publique de Meurthe-et-Moselle et Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle et  - photo ICN Laurent Tarasco, directeur départemental de la sécurité publique de Meurthe-et-Moselle et Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle et - photo ICN
Nancy.  La manifestation des gilets jaunes, programmée samedi 18 mai à Nancy, a été validée par la Préfecture de Meurthe-et-Moselle. Le parcours de cinq kilomètres contourne l'hyper centre-ville soumis à un arrêté d'interdiction à manifester. Les autorités attendent un millier de gilets jaunes. 

Comme chaque week-end depuis mi-novembre, des manifestations conduites par les Gilets jaunes sont régulièrement organisées en France. Ce samedi 18 mai correspondra précisément à l’acte 27 de la mobilisation. À cette occasion, un collectif de gilets jaunes avait lancé sur les réseaux sociaux un appel à un rassemblement d’ampleur nationale à Nancy. Une mobilisation revue à la baisse en raison d’appels du même type lancés à Reims, Besançon ou encore Rouen. Les autorités estiment qu’un millier de gilets jaunes pourraient venir manifester dans les rues de Nancy. 

Un contexte plus apaisé 

Particularité de la manifestation nancéienne, elle est légale ! Elle s’appuie en effet sur une déclaration effectuée en bonne et due forme et transmise par plusieurs organisateurs. Il s’agit de la première autorisée de 2019 et la seconde depuis le début du mouvement des gilets jaunes.

« Nous sommes dans un contexte plus apaisé, tout au moins plus serein », a réagi Laurent Tarasco, directeur départemental de la sécurité publique de Meurthe-et-Moselle lors d'une conférence de presse. 

Le parcours établi par les autorités avec les organisateurs s’étend sur une distance de 5 km en évitant l’hyper-centre. Le rassemblement est prévu à 13 h sur la place Carnot pour s’acheminer sur le Viaduc Kennedy, repasser par la rue Charles III, Boulevard Lobau, rue des Tiercelins et la rue Sainte Catherine. Le dispositif de sécurité, s’appuyant sur 150 ou 200 policiers, se veut dynamique et s’accompagnera d’une surveillance accrue par un dispositif de caméras. Le dispositif judiciaire se verra renforcé. 

Un espace limité 

À titre de précaution, un arrêté a été pris concernant l'hyper centre-ville. L’interdiction couvre la Place Carnot ainsi que le périmètre compris entre les rues St-Dizier, d’Amerval, Lafayette, les places St Epvre, Malval, de la Carrière, le boulevard du 26 régiment d’infanterie et les rues de l’île corse, St Georges et St Jean. Si une manifestation devait se dérouler, ses organisateurs pourraient encourir des peines susceptibles de s’élever à 6 mois d’emprisonnement et 7 500 € d’amende (article 431-9 du Code pénal). En outre, les participants qui iraient dans le périmètre interdit s’exposeraient à une contravention de quatrième classe de 135 € (article R 644-4 du Code pénal). 

Depuis la première mobilisation des gilets jaunes le 17 novembre 2018, les autorités de l’État rappellent quelques chiffres dans le département de la Meurthe-et-Moselle : 225 interpellations, 177 gardes à vue ou encore 48 comparutions immédiates conduisant à 31 peines d’emprisonnement ou de sursis. À noter que lors de la manifestation illégale du samedi 13 avril, 47 procès-verbaux à 135 euros ont été dressés.  

Deux autres manifestations doivent se tenir ce week-end à Nancy, celle de la mobilisation LGBT et celle de l'Office National des Forêts (ONF) à la Pépinière. 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV