Log in

Parti Socialiste 54 : une nouvelle équipe pour reconstruire

Nancy- La Fédération 54 du parti socialiste a présenté ce samedi sa nouvelle équipe chargée de mener la reconstruction dans le département.

« Personne ne fait le fanfaron » assène Bertrand Masson, premier secrétaire fédéral du PS54 qui a bien conscience que la tâche s'annonce longue et difficile. Celle-ci consiste à reconstruire et de donner de la visibilité à un parti qui a connu un véritable séisme au printemps 2017 avec des résultats catastrophiques aux élections présidentielles et législatives. Le temps est au rebond et près de trois mois après le congrès d'Aubervilliers, les socialistes de Meurthe-et-Moselle ont présenté ce samedi leur nouvelle équipe « prête à mouiller le maillot » pour reconquérir les citoyens.

Une « task-force » selon Bertrand Masson qui parle d'une équipe « resserrée, solidaire, dynamique, paritaire » mais aussi rajeunie par rapport au passé, la moyenne d'âge étant d'environ 40 ans. Une équipe qui se veut représentative « des différentes sensibilités du PS, mais aussi du territoire de la Meurthe-et-Moselle » avec la présence d'élus de Longwy, Jarny mais aussi Neuves-Maisons ou encore Nancy et Malzéville. Selon le premier secrétaire fédéral, dans un département qui compte deux députés et un président de conseil départemental socialistes, le parti dirigé par Olivier Faure « se doit d'être dans une démarche de rassemblement, nous ne pouvons nous permettre le luxe de nous diviser. » Autre priorité du PS 54 « se montrer exemplaire au niveau de l'égalité homme femme dans les prochains scrutins » avec l'ambition notamment de présenter de nombreuses femmes comme têtes de liste des prochaines municipales.

Pour mener la reconstruction, deux chantiers sont au programme pour le PS. Premier chantier, celui de l'Europe avec les élections européennes de 2019 en ligne de mire. Alors que l'Europe se déchire au sujet de l'accueil des migrants, Bertrand Masson estime qu'il faut  « renouer avec les fondamentaux de l'Europe qui n'est pas le repli sur soi-même » et regrette que « l'Europe ait perdu son âme au fond de la Méditerranée. » Deuxième chantier, celui du bilan du quinquennat de François Hollande qui a fortement affaibli le parti socialiste. « Il faut analyser les raisons du désastre et tirer des enseignements de ces 5 ans » appelle de ses voeux Bertrand Masson qui précise que ce bilan se fera avec les militants, des élus, mais aussi avec des universitaires. Le dossier des retraites, de l'alimentation, les services publics et les solidarités seront également au menu des priorités du PS 54 dans les prochains mois.

Le parti socialiste souhaite mener la reconstruction avec les citoyens qui seront consultés pour chacun des chantiers notamment par l'intermédiaire d'un site internet Laruchesocialiste.fr qui sera un espace de participation des citoyens. Une participation aux débats qui permettra de voter pour lors des prochaines primaires socialistes. Bertrand Masson compte également « sur la structuration locale » pour redonner des couleurs au parti qui compte 35 sections locales en Meurthe-et-Moselle et 350 militants à jour de cotisations.

Les membres du secrétariat fédéral
Bertrand Masson, 1er secrétaire fédéral
Jennifer Barreau, Manola Pausiclès et Alain Poirot; secrétaires fédéraux au projet et au chantierde la renaissance.
Marie-José Amah et Christine Minery, secrétaires fédérales à la rénovations et aux pratiques militantes.
Baptiste Pavot, secrétaire fédéral aux sections.
Quentin Lagarde, secrétaire fédéral aux élections.
Ergun Toparslan, secrétaire fédéral aux élections.
Céline Henquinet, secrétaire fédérale à l'églité entre les femmes et les hommes.
Nicolas Moura, secrétaire fédéral à la formation.
Francis Herbays, secrétaire fédéral représentant le Pays-Haut.
Laurent Frottier, secrétaire fédéral à l'organisation.
Amélie Gallego, secrétaire fédérale à la trésorerie.